Sud-Kivu: les forces de l’ordre accusées de vols armés à Miti-Kamuvu

Les FARDC en patrouille dans l'Est de la RDC. Photo MONUC/Marie Frechon

Les habitants de Muti-Kavumu accusent les militaires et les policiers de vols armés dans leur localité située dans le territoire de Kabare. Pour dénoncer l’insécurité qui prévaut dans cette partie du Sud-Kivu, la société civile a décrété une journée ville-morte, lundi 12 octobre.

Des échauffourées ont éclaté au cours de cette journée. Policiers et civils se sont échangés des projectiles lorsque la police appuyée par une unité de l’armée a tenté  de casser les barricades érigées par la population à plusieurs endroits sur la route qui relie la ville de Bukavu à l’aéroport de Kavumu.

Une dizaine de  manifestants arrêtés ont été relâchés quelques heures  plus tard, selon le commissaire supérieur de la police à Kavumu.

Des sources de la société civile déplorent la montée de l’insécurité à Miti-Kavumu.

«C’est depuis un temps qu’il y a des tueries de tout genre dans tous les ménages. Nous avons pensé observer une journée ville morte pour que les autorités nous viennent en aide et nous assurent la sécurité parce qu’il s’agit de notre droit», a fait savoir un  membre de la société civile locale qui a requis l’anonymat.

Le commissaire supérieur de la police à Kavumu dit avoir décrété un couvre-feu, interdisant la circulation des agents de l’ordre armés au-delà de 20 heures.

Par ailleurs, l’officier de police a rejeté les allégations des tueries attribuées aux policiers et militaires. Il demande à la population de collaborer avec les services de sécurité pour mettre fin à l’insécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner