Lubumbashi: l'Acaj demande la libération d'un activiste des droits de l’homme

Georges Kapiamba, président d’Acaj le10/09/2015 à Kinshasa lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj) plaide pour la libération de Paul Kikukama Ndjoloko, membre de la société civile du Katanga (Socikat), incarcéré depuis plus d’un mois à la prison centrale de Kasapa, à Lubumbashi (Haut-Katanga).

La demande d’Acaj a été rendue publique dans un communiqué du lundi 2 novembre signé par son président Georges Kapiamba.

Paul Kikukama Ndjoloko avait été arrêté le 29 septembre dernier au moment où il distribuait un communiqué de presse de la société civile du Katanga, indique le communiqué. Son arrestation a été ordonnée par le colonel Bruno Issa, responsable des services spéciaux de la police nationale à Lubumbashi, qui l’accuse d’«incitation à la révolte».

Le président de l’Acaj se plaint que Paul Kikukama est détenu sans droit à l’assistance d’un conseil et aux soins médicaux.

Pour sa part, l’auditeur supérieur, le colonel magistrat Kyamandja Kingombe indique que  Paul Kikuma est arrêté parce qu’il distribuait des communiqués à caractère politique dans les installations des services spéciaux de la police nationale, alors que l’armée et la police sont réputées apolitiques.

Le contenu du communiqué qu'il distribuait n'a pas été révélé à Radio Okapi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner