Forum des As : «La Dynamique de l’opposition réitère son "non" au Dialogue»

De gauche à droite; Gabriel Mokia, Ingele Ifoto, Vital Kamerhe et Eva Bazaiba, tous membres de l’opposition congolaise assistant à l’ouverture du premier colloque de la Dynamique de l’opposition congolaise le 04/11/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du jeudi 5 novembre 2015

Les journaux parus à Kinshasa reviennent jeudi 5 novembre sur la convention des partis de l’opposition réunis sous la plateforme appelée dynamique de l’opposition.

L’UNC, le MLC, l’Ecidé, le MPCR et d’autres partis de l’opposition en convention depuis hier à Kinshasa ont réitéré leur opposition au dialogue politique qui va être bientôt convoqué autour du processus électoral.

Selon Forum des As, ces partis veulent «faire échec à toute tentative de glissement du mandat présidentiel.»

«A l’issue des trois jours des travaux, la Dynamique de l’opposition doit être en mesure de rassurer le peuple congolais quant à sa détermination à faire respecter strictement la Constitution, sauver la République et donner à tous les Congolais des raisons d’espérer d’un avenir meilleur», souligne martin Fayulu, président de l’Ecidé dont les propos sont relayés par Le Phare.

Martin Fayulu trouve inopportun le dialogue qui sera convoqué par le président Kabila et n’y voit qu’un stratagème pour contourner l’article 220 qui limite le nombre et la durée des mandats présidentiels, précise le journal.

La Prospérité accorde pour sa part la parole à l’opposant Clément Kanku qui, lui, propose une propose une table ronde électorale à la place du dialogue. La table ronde ne devrait, selon ce député, ne traiter que des questions spécifiquement liées à la bonne organisation des élections dans les délais constitutionnels.

Et Clément Kanku de suggérer d’associer à cette hypothétique table-ronde les noms des présidents angolais, Edouardo Dos Santos et sud-africain Jacob Zuma pour « éviter le pourrissement politico-sécuritaire». Dans l’hypothèse de cette table-ronde, la Monusco jouerait le rôle de facilitateur, précise.

A propos du dialogue, C-News affirme que c'est Saïd Djinnit, le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies dans la région de Grands-Lacs qui est désigné par Kabila et Tshisekedi, son nouvel allié, comme médiateur. Les assises pourront débuter le 15 novembre et être clôturées le 25 du même mois, suppute le journal.

L’Avenir annonce la présentation prochaine du président de la Ceni désigné par les confessions religieuses et son vice-président à l’Assemblée nationale. «Technocrates de haut niveau: Corneille Nangaa et Norbert Basengezi seront présentés demain aux députés avant le transfert du dossier au Président de la République pour nomination.

«En réalité, l’Assemblée nationale va entériner ces choix opérés par la Société civile (confessions religieuses) et parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), avant que le chef de l’Etat ne prenne une ordonnance de nomination», renseigne le journal.

L’Avenir annonce aussi la parution du livre "Kabila et le réveil du géant, le regard des uns et des autres", sous la coordination du ministre de la Communication et des médias, Lambert Mende Omalanga. «Pour enterrer les contrevérités habituellement diffusées sur la RDC et sur son Président, un panel d’intellectuels sous la férule du ministre Mende, vient de publier cet opus de 258 pages, édité cette année chez L’Harmattan à Paris», indique le quotidien. Le livre se veut donc « une réplique ardente aux antikabilistes qui se terrent à l’étranger ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner