Ituri: reprise timide des activités après des tensions à Aru

Carte du district de l'Ituri en Province Orientale.

Les activités ont repris leur rythme normal, depuis mercredi 4 novembre, à Aru-centre, dans la province de l'Ituri. Et ce après une série de meurtres et manifestations enregistrés en début de la semaine en cours de cette cité, située à 290 km au Nord de Bunia, chef-lieu de l'Ituri.

Les élèves ont repris le chemin de l’école et certains marchés et commerçants leurs activités. Seuls les boutiques et magasins des commerçants de la communauté Yira sont restés fermer.

Selon Nzanzu Kahumba, président de cette communauté, une dizaine de commerçants issus de sa communauté Yira ont été victimes de pillage «ciblé» de leurs marchandises par des manifestants. Il a déposé vendredi  une plainte exigeant la réparation pour les dommages subis.

Les commerçants de cette communauté exigent également des garanties pour que  les scènes de pillage dont ils ont été victimes ne se reproduisent plus, a-t-il ajouté.

De son côté, le président de la communauté des autochtones a condamné ces actes de vandalisme et a appelé toute la population d’Aru à la cohabitation pacifique pour le développement de cette entité territoriale.

Le meurtre d’un commerçant à Aru avait provoqué mardi 3 novembre dernier une vive tension dans la cité. Trois suspects avaient été lynchés par des jeunes en colère et des magasins avaient été pillés dans la foulée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner