Elections provinciales: Christian Mwando demande le remboursement des cautions des candidats

Corneille Nangaa, président de la commission électorale nationale indépendante(Ceni) le 19/11/2015 à Kinshasa, lors de sa prestation de serment à la Cour constitutionnelle. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le député Christian Mwando invite la Commission électorale nationale (Ceni) à prendre toutes les dispositions pour rembourser les cautions déposées par les candidats aux élections provinciales et des gouverneurs, faute d’un calendrier crédible. Cette élection devrait se tenir octobre dernier, mais elle n’a pas eu lieu; le gouvernement évoquant un problème d’argent. Aucune nouvelle date n’a été proposée pour ces élections.
 
« Pour moi, la volonté du blocage est une volonté tout à fait manifeste. La Ceni doit prendre ses responsabilités. S’il n’y a pas de calendrier électoral, la Ceni doit prendre ses dispositions pour rembourser les cautions que les candidats députés provinciaux et les candidats gouverneurs ont eu à déposer pendant qu’elle avait publié un calendrier dont on ne connaît plus la suite jusqu’aujourd’hui», a déclaré Christian Mwando au cours d’une conférence de presse mercredi 25 novembre à Kinshasa.
 
Selon le député, il pourrait y avoir d’autres personnes qui ont, entre-temps, ont abandonné leurs ambitions d’être candidats.
 
«La Ceni doit mettre l’argent à la disposition des gens pour que celui qui veut retirer son argent jusqu’à ce qu’elle publie un autre calendrier puisse entrer en possession de ses frais», a conclu le député Mwando.
 
La Ceni avait publié en juin dernier la liste provisoire des candidats aux élections provinciales. Plus de vingt-trois mille candidatures avaient alors été déclarées recevables sur les vingt-quatre mille réceptionnées  par cette institution, avant d’en élaguer par la suite quelques doublons et tricheurs.
 
Pour être retenus, ces candidats avaient notamment payé une caution de 500 000 francs congolais (543 dollars américains).
 
Par ailleurs, Christian Mwando a désapprouvé la nomination des commissaires spéciaux à la tête de nouvelles provinces.
 
Pour lui, la désignation par le président Joseph Kabila de nouveaux dirigeants provinciaux «sous le vocable camoufle de commissaires spéciaux» constitue une remise en cause du processus de décentralisation voulu, selon lui, par le souverain primaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)