RDC: début de la troisième phase du programme de démobilisation des ex-combattants

Cérémonie de reddition et désarmement volontaires des ex-combattants FDLR le 28 décembre 2014 à Buleusa au Nord-Kivu. Photo Force Monusco

La troisième phase du programme national de Démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR) des ex-combattants a été officiellement lancée mercredi 25 novembre à la base militaire de Kitona au Kongo-Central. Les ex-combattants issus des groupes armés regroupés dans cette base militaire vont apprendre des métiers. Ils seront notamment formés à la maçonnerie, la coupe couture, l’agriculture et la conduite automobile.

Des formations seront notamment dispensées par l’Institut national de préparation professionnelle (INPP), Caritas Congo, l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l’Union européenne.

Le début de cette phase du programme DDR réjouit les ex-combattants. Mais certains doutent qu’elle aille jusqu’au bout.

« Nous sommes vraiment satisfaits. Mais je doute fort que ce gouvernement réalisera tout ce qu’il vient de nous promettre ici parce que ça fait deux ans que nous sommes dans le centre à Kitona sans compter les centres où on nous regroupait dans nos provinces respectives », indique un ancien combattant.

Pour sa part, le vice-ministre de la défense, René Nsibu, qui a présidé cette cérémonie a fait savoir qu’après leur formation, les anciens combattants vont réintégrer la société.

« Bientôt ils seront des responsables, chacun à son niveau. A la fin, ils vont bénéficier des kits, ils seront utiles, ils vont réintégrer la société. Du point de vue individuel, c’est très bon », a-t-il commenté.

Cette formation va durer de trois à six mois, selon le vice-ministre.

Cette phase du programme est lancée quelques jours après un mouvement de colère des ex-combattants de la base de Kitona.

Une centaine d’entre eux avaient décidé de descendre à Kinshasa pour réclamer leurs primes.

Après être arrivés à Boma, ils ont regagné le centre de formation de Kitona à bord des camions des forces armées de la RDC (FARDC), sans violence.

Ils auraient trouvé une barrière érigée par les FARDC avec un déploiement impressionnant d’armes de guerre.

Par le passé, d’autres anciens combattants des bases de Kamina et Kotakoli ont protesté pour les mêmes raisons.

Cette troisième phase de DDR a été lancée mardi à la base militaire de Kamina où d’autres ex-combattants sont également regroupés.​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (66)
FARDC (65)
Djugu (43)
Léopards (42)
FCC (33)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (20)
Ceni (19)
Sécurité (19)