RDC: Joseph Kabila annonce la convocation du dialogue politique national

Joseph Kabila, président de la République démocratique du Congo prononçant son discours d'investiture pour son deuxième mandat présidentiel le 20 décembre 2011 à Kinshasa.

Dans un message radiotélévisé, le chef de l’Etat Joseph Kabila a annoncé samedi 28 novembre la convocation d’un «dialogue politique national inclusif », sans précision de date ni de lieu. Il a lancé un « appel ultime» à ceux qui hésitent encore à rejoindre cette voie des négociations pour donner sa chance à la «relance du processus électoral.»  

«Après avoir recueilli vos avis directement et à travers ceux qui ont porté vos voix aux consultations, mes chers compatriotes, j’ai décidé ce jour de la convocation d’un dialogue politique national inclusif et de la mise en place subséquente d’un comité préparatoire pouvant régler tous les aspects liés à son organisation», a déclaré Joseph Kabila.

Selon lui, «la tâche de la co-modération de ces assises pourra bénéficier de l’accompagnement d’une facilitation internationale qui aura à offrir ses bons offices en cas de difficultés majeures.»

Relire aussi: Dialogue politique : Joseph Kabila propose quatre noms à l’ONU pour la médiation

Dans cet extrait sonore, le chef de l'Etat annonce également son intention de prendre des mesures de grace individuelles en faveur de certains prisonniers:

/sites/default/files/2015/message_kabila_2_0.mp3

L’ordre du jour

Dans son message, Joseph Kabila a évoqué des points qui devraient être débattus au cours de ce dialogue. Il s’agit de sujets sur lesquels des «divergences profondes d’opinions apparaissent sur la scène nationale au point de menacer l’unité et la stabilité du pays»:

  • Le fichier électoral
  • Le calendrier électoral
  • La sécurisation des élections
  • Le financement des élections
  • Le rôle des partenaires extérieurs dans ce processus

«Au-delà de la sécurisation physique et matérielle des candidats et électeurs, le problème se pose à ce niveau est celui du rôle que devait jouer la classe politique, et chacun de nous, dans la promotion d’un environnement favorable à un processus électoral apaisé», a-t-il indiqué.

«Dans quel état d’esprit doit-on aller aux élections ? Doit-on brûler le pays parce qu’on a perdu une élection ou l’exposer à des revendications violentes ? », s’est interrogé le chef de l’Etat congolais.

Pour Joseph Kabila, l’apport des partenaires de la RDC au processus électoral ne doit pas ouvrir la porte à l’ingérence extérieure dans les affaires intérieures du pays :

/sites/default/files/2015/messagejosephkabila00.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires

RDC (113)
Elections (86)
Ceni (85)
Ebola (76)
FARDC (43)
Beni (27)
Monusco (26)
Linafoot (23)
CPI (22)
FCC (21)
élection (20)
Division I (19)
MLC (18)
Police (17)