Est de la RDC: vers la mise en place d’une commission d’enquête sur les kidnappings

Beni-ville.jpg

Les députés membres de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale et le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Evariste Boshab, se sont convenus jeudi 3 décembre de mettre en place une commission d’enquête mixte pour statuer sur les enlèvements enregistrés dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). La décision a été prise après audition d’Evariste Boshab par cette commission sur cette question.

«Nous savons senti que le ministre n’avait pas toutes les informations sur le terrain. C’est pourquoi nous avons exigé que cette commission (constituée de membres du gouvernement et de députés) soit mise sur pied rapidement», a déclaré le député Mbindule Mitono, membre de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale.

Ces kidnappings se déroulent souvent dans les villes de Goma, Beni, Lubero et Butembo dans le Nord-Kivu, selon les élus nationaux.

«Le kidnapping est le carburant du terrorisme. Les terroristes procèdent d’abord aux enlèvements, avant de passer aux actions. Nous voulons trouver des solutions adéquates », a affirmé Mbindule Mitono.

Selon lui, il ne suffit pas décrire la situation, mais de la comprendre.

«Il faut comprendre la situation pour présenter des solutions adéquates à la présence de ces kidnappeurs dans l’Est de la RDC», a proposé le député Mbindule.

Au sujet de l’insécurité qui sévit à Beni, des jeunes originaires de cette partie du pays ont rencontré jeudi le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Ils l’ont exhorté à s'impliquer pour trouver des solutions efficaces et durables à cette situation.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner