Ituri : des civils encadrés par des policiers rançonnent les conducteurs sur l’axe Bunia-Komanda

Carte de Bunia en Province Orientale

Des civils encadrés par des policiers rançonnent des conducteurs qui empruntent le tronçon Bunia-Komanda, au niveau du pont Ndoya, dans la nouvelle province de l’Ituri. Au cours d’une interview accordée mercredi à Radio Okapi, ils indiquent que ces personnes transformées en cantonniers leur exigent de payer 500 Fc (0,54 USD) ou 1 000 Fc (1,08 USD) pour les motos et 2 000 Fc (2,15 USD) pour les voitures et un peu plus pour camions.

Les raquetteurs peuvent ainsi gagner par jour, suite à cette pratique, 400 000 Fc (430.05$), estiment les conducteurs.

Cette situation énerve des camionneurs qui doivent payer le péage route au Fonds national d’entretien routier (Foner), soit à Lengabo à la sortie de Bunia, soit avant d’atteindre Komanda à 65 kms de Bunia.

Le chef de chantier de l’office des routes qui répare ce pont depuis une semaine assure qu’il pourra être à nouveau opérationnel dimanche 20 décembre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner