Kinshasa: Joseph Olenghankoy nie avoir distribué des tracts

L'opposant Joseph Olengankoy, président de Fonus. Photo Radio Okapi

Le président des Forces novatrices pour l’union et la solidarité (Fonus), Joseph Olenghankoy Mukundji nie avoir distribué des tracts, à Kinshasa.

Il l’a dit au cours de son audition, lundi 21 décembre, au Parquet de grande instance de la Gombe.

Selon des sources judiciaires, Joseph Olenghankoy avait distribué, aux membres de son parti, des tracts demandant à veiller au respect de la constitution et, en cas de violation d’appliquer l’article 64.

Ce que le président des Fonus rejette, affirmant qu’il avait plutôt distribué des bulletins portant la signature de son parti:

«Au niveau du parquet, nous, nous sommes appuyés sur la constitution de la République qui, dans son article 8, donne le pouvoir aux partis politiques de donner des enseignements à la population. Nous n’avons jamais fait de tracts. Ce sont plutôt des communiqués à partir du moment où ça porte entête d’un parti politique».

Joseph Olenghankoy est de nouveau attendu au parquet le 27 décembre prochain.

Il y a quatre jours, le président des Fonus s’était indigné de ce qu’il avait qualifié d’instrumentalisation de la justice au profit d’un groupe d’individus pour étouffer l’exercice de la démocratie.

En novembre dernier, Joseph Olenghankoy avait qualifié d’inconstitutionnelle la nomination des commissaires spéciaux à la tête de 21 nouvelles provinces.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner