Sud-Kivu: Maman Sidikou réaffirme le soutien de la Monusco aux réfugiés burundais à Lusenda

Maman Sambo Sidikou, Représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en République démocratique du Congo le 27/11/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC, Maman Sidikou réaffirme le soutien de la Monusco aux réfugiés burundais du camp de Lusenda, en territoire de Fizi (Sud-Kivu).

Il l’a exprimé, samedi 16 janvier, en marge de sa première visite en territoires d’Uvira et Fizi (Sud-Kivu), où il a été à la tête d’une délégation, composée du vice-gouverneur du Sud Kivu, du représentant régional du HCR venu de Kinshasa, du commandant FARDC de l’opération Sokola 2.

«Je voudrais vous réaffirmer l’engagement et la détermination de la Monusco, des agences du système des Nations unies et des autorités de la RDC avec lesquelles je parle de ces questions-là à vous soutenir dans des moments difficiles que vous traversez», a indiqué Maman Sidikou.

A (re) Lire: Uvira : 15.000 réfugiés burundais attendant leur rapatriement

Le patron de la mission onusienne a également exprimé la compassion et la solidarité des Nations unies aux réfugiés burundais qui, selon lui, restent préoccupées par la situation politique et sécuritaire dans leur pays, le Burundi.

Il a par ailleurs recommandé à ces réfugiés à ne pas toucher aux armes:

«Aidez-nous à vous aider en vous conformant aux règles sécuritaires mises en place par les autorités en charge de la gestion de ce site, de ce camp. Nous saluons votre courage. Mais nous vous recommandons de vous abstenir de porter des armes ou de dissimuler ceux qui voudraient compromettre votre sécurité».

Maman Sidikou a demandé à la population locale de Lusenda de vivre en harmonie avec des réfugiés burundais.

Il a également visité la foire d'Uvira, où les réfugiés burundais se ravitaillent en vivres et non vivres.

Le patron de la Monusco est ensuite passé au centre de santé et au point de captage d’eau construit par Oxfam dans le camp avant d’aller visiter une école primaire, où étudient les enfants des réfugiés burundais et des Congolais.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner