Nord-Kivu: des miliciens fuient les attaques de l’armée à Lubero

Un milicien Maï-Maï manipulant son arme dans une brousse à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.

Des groupes armés locaux et étrangers fuient les attaques lancées contre eux par l’armée dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu).

L’administrateur de ce territoire, Bokele Joy, a affirmé mardi 19 janvier que des miliciens et des rebelles ont quitté les régions de Miriki et Mbwavinywa où les militaires mènent cette traque et se dirigent vers les localités de Kamandi et Bunyatenge.

La population locale souhaite que les opérations de l’armée s’étendent dans tout le territoire de Lubero pour neutraliser ces hommes armés.

« Les FARDC sont en train de traquer les groupes armés dans la partie de Miriki, Buleusa. Actuellement, ils seraient en débandade. L’objectif des FARDC est de se retrouver partout pour que la population se rassure», a fait savoir l’administrateur du territoire.

Il a indiqué que ces opérations militaires visent notamment les rebelles FDLR et les miliciens Maï-Maï encore actifs dans la région.

Il y a une semaine, la société civile avait organisé «une journée de deuil et de prière» pour dénoncer le regain de l’insécurité dans cette région où 18 personnes ont été tuées la nuit du 6 au 7 janvier à Miriki.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)