Nord-Kivu : les FARDC affirment avoir arrêté les 15 présumés disparus de Mugunga

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu, 24/02/2011.

L’armée affirme avoir arrêté, depuis lundi dernier, les quinze personnes annoncées portées disparues du camp des déplacés de Mugunga 3 à Goma (Nord-Kivu). Le porte-parole des opérations Sokola 2, le capitaine Guillaume Ndjike l’a précisé vendredi 29 janvier. Selon lui, ces personnes se sont retrouvées « à un mauvais endroit, et au mauvais moment ».

Selon le capitaine Guillaume Ndjike, la zone où ces femmes sont allées chercher du bois de chauffe, est une zone opérationnelle sous la responsabilité de ces commandos.

Il a indiqué que ces quinze personnes, essentiellement des femmes et des enfants, ont été transférées à l’Etat-Major de Sokola 2. Elles seront libérées avoir été entendues.

La Coordination urbaine de la société civile a alerté mercredi dernier sur la disparition de ces personnes et déplore la quasi absence d'un dispositif de sécurité tout autour de ce camp où vivent des centaines de ménages des déplacés.

À en croire certains responsables du quartier Mugunga, ces commandos FARDC tracassent déjà depuis bien longtemps les habitants de ce quartier situé à la périphérie Ouest de Goma. ​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner