Paix durable à Miriki : la société civile plaide pour l’implication des leaders

Carte de Lubero au Nord Kivu

La coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu a proposé, jeudi 4 février à Goma, un dialogue entre les leaders originaires et influents du côté du Sud de Lubero, Ikobo, Bulewusa, Kateko et Rusamambu, Bukumbirwa pour qu’ils mettent en place des propositions qui permettront de rétablir la paix durable dans les régions de Miriki et Luofu.
Ces deux villages font face des violences provoquées ces derniers jours par la tension entre les communautés nande et hutu, suite au massacre de 18 personnes, tous des Nande, il y a un mois à Miriki.
Le rapporteur de la société civile du Nord-Kivu Etienne Kambale estime que pour calmer la tension, éviter le bain du sang et rapprocher les deux communautés, les leaders de cette région doivent se mettre ensemble, analyser à fond le problème et trouver des pistes des solutions qu’on pourrait mettre à la disposition de la justice, de l’armée, de la police, des services spécialisés  pour que la population se sente en sécurité.
La société civile du Nord-Kivu demande aux autorités politiques et militaires de s’impliquer dans la recherche d’une solution durable pour la paix et faire baisser la tension observée à Luofu et  Miriki et qui a fait des victimes (sept blessés).
Les acteurs de la société civile plaident aussi pour l’envoi urgent de l’aide humanitaire pour la  population déplacée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner