Chan 2016: le sacre des Léopards célébré dans tout le pays

Les supporters congolais au stade Amahoro lors de la finale du Chan 2016 remporté par la RDC face au mali (3-0). Photo Monusco/Abel Kavanagh

Les Léopards de la RDC ont remporté, dimanche 7 février, la 4è édition du Championnat d’Afrique des Nations (Chan 2016), en battant les Aigles du Mali sur le score de trois buts à zéro.

Ce sacre a été célébré à Kigali (Rwanda), où de nombreux Congolais avaient fait le déplacement pour pousser leur sélection à la victoire face aux Aigles du Mali.

La fête qui a commencé au stade Amahoro, s’est poursuivi toute la nuit dans les cercles privés de Kigali.

Pas d’incidents majeurs à Kinshasa

Dans la capitale congolaise, malgré l’appel de la police invitant les Kinois à célébrer la victoire chez eux à la maison et à ne pas se déverser sur la rue, de foules nombreuses ont été aperçues sur les artères de la ville, fêtant les Léopards.

A la Place Magasin-Kintambo par exemple, des taximen moto klaxonnaient et scandaient des des cris de joie et des chansons d’allégresse pour féliciter les Léopards de la RDC.

Une marée humaine qui provenait des communes de la Gombe, de Ngaliema, de Kintambo et même de Bandalungwa pour converger vers le rond-point Kintambo-Magasin où le déploiement des éléments de la police nationale était remarquable.

Ces policiers étaient également visibles dans les différents carrefours de la capitale.

Ambiance totale à Matadi

A Matadi et dans les dix territoires du Kongo Central, la population en liesse a salué le travail abattu par la police nationale avant, pendant et après le match de la finale du Chan.

«Chose faite et salutation à tous les poulains de l’entraineur Florent Ibenge pour avoir honoré la RD Congo pour la 2eme à cette compétition africaine», criait heureux un Matadien à la fin du match. Ce dernier a également remercié le gouvernement provincial du Kongo Central pour avoir installé des écrans géants pour permettre aux Matadiens de suivre aisément ce match.

Ngoyi Kasanji fête avec ses administrés

Le commissaire spécial du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoy Kasanji a fêté la victoire des Léopards dans la rue. Après le match, il est descendu sur le boulevard Mzee Laurent-Désiré Kabila.

Des véhicules et des motos, phares allumés klaxon claironnant de manière ininterrompue.

Déjà dans les temps additionnels de deux minutes, peu de personnes étaient restés devant leurs petits écrans pour suivre en direct la cérémonie de la remise du trophée aux onze congolais. La fête avait déjà commencé dans la rue.

Pas de débordements à Kisangani

Dans la capitale provinciale de la Tshopo, le succès des Léopards a été célébré de manière modérée, s’est félicité le commissaire spécial. Il affirme avoir tenu, le matin, une réunion du Comité de sécurité, où toutes les dispositions étaient prises à cet effet.

«Je m’y attendais et le savais très bien que la victoire était certaine. La sécurité de ma population est capitale. Vous n’allez pas vivre les cas de débordements », John Tokole.

Scènes de liesse à Goma

Des scènes de liesse ont été enregistrées à Goma  juste après la fin du match. Des cris de joie, des coups de klaxons, des populations ont envahi toutes les principales artères de la ville. Dans les deux communes de la ville, des feux d’artifices ont retentis pour célébrer la victoire des Léopards face aux Aigles du Mali.

Sur le boulevard qui mène à la Grande barrière, des bouteilles de champagnes à main, les gens chantaient la victoire des Léopards par des chansons de  victoire.

«Nous sommes tous fiers d’être congolais», lançaient les Gomatraciens.

Dans les carrefours stratégiques de la ville, comme  les Ronds-points Rutshuru, Tshukudu, BDGL et Signers, la police nationale a eu du mal à contenir les supporters fous de joie qui perturbaient le trafic urbain, d’ailleurs suspendu de longues minutes.

Chansons à l’honneur des Léopards

A Bukavu (Sud-Kivu), la population a entonné, sur la chaussée, la population a entonné des chansons patriotiques en l’honneur des Léopards de la RDC, vainqueur de la 4è édition du Chan 2016.

Les jeunes se sont amassés dans des ronds-points de la ville et chantaient l’hymne national : Débout Congolais et autres chansons de joie.

Vuvuzela au rendez-vous à Lubumbashi

La population de Lubumbashi (Haut-Katanga) a célébré à sa manière la victoire des Léopards au Chan 2016. Au coup de sifflet final, ils sont partis des différents coins, certains se sont retrouvés à la grande place de la poste au centre-ville entonnant des chants à la gloire de l’équipe nationale.  Des jeunes et autres adultes  se sont  mêlés à la fête.

Branches d’arbres et autres objets aux couleurs nationales à la main, ils  couraient dans tous les sens, apparemment sans une destination fixe. Le tout dans un concert des klaxons et autres vuvuzela.

Dans certains quartiers de la ville, la musique était jouée.

Le tout s’est fait sous un grand dispositif sécuritaire. Policiers et militaires étaient visibles çà et là. Les uns à pieds les autres sur des véhicules. 

Scènes de pillage à Bunia

A Bunia (Ituri), toutes les rues ont été inondées par une marée humaine pour manifester la joie à  la  victoire de la RDC face au Mali, en finale du Chan. Des milliers de véhicules, des motos, et des piétons ont envahi les artères principales de la ville et des différents quartiers pour manifester leur joie.

Dans cette euphorie, certains manifestants ont pillé les trois stations de régulation de circulation de la police routière.

Un dispositif important de la police avait tout de même été déployé dans tous les artères pour assurer la sécurité des populations

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner