Ville morte: Willy Makiashi se félicite de la présence des fonctionnaires au travail

Willy Makiashi, vice-Premier ministre et ministre en charge de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale à Kinshasa, le 01/05/2015 lors de la célébration de la fête du travail. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le ministre du Travail, Willy Makiashi, se félicite de la présence des fonctionnaires de l’Etat dans leur lieu de service le mardi 16 février malgré l’appel de l’opposition à la ville morte. Il affirme que la plupart d’entre eux se sont rendus au travail.

« Nous avons reçu les instructions de l’autorité d’adresser les félicitations  à toute la population nationale et en particulier au monde du travail ; tant du côté des employeurs, qui ont ouvert leurs portes, que des employés », déclare Willy Makiashi.

Au sujet des contrôles physiques annoncés au sein des services de l’administration publique,  Willy Makiashi indique que des « situations atténuantes » seraient prises en compte.

« Nous avons aussi été instruits par le président de la République via le Premier ministre pour que nous puissions regarder dans quelle mesure le contrôle physique qui devrait être effectué ou qui a été effectué et que nous puissions y accorder des situations atténuantes pour ceux qui seraient arrivés en retard pour des raisons des difficultés de déplacement, étant donné que pour l’essentiel, toute le monde a répondu présent à travers toute la république et donc une indulgence de l’autorité leur est accordée pour cette fois », explique le ministre.

Vous pouvez écouter les explications du ministre du Travail.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner