Suspension d’un chef de travaux à Goma : la décision est administrative et non politique, précise le recteur

Vue de la ville de Goma.al

La suspension de Muhindo Kasekwa, chef de travaux à l’Université de Goma (UNIGOM) n’a aucun lien avec son activisme politique, a déclaré lundi 22 février, le recteur de cette institution, le Professeur Jean-Paul Segihobe.

Il a souligné que cette décision est administrative.

Dans sa mise au point, M. Segihobe a affirmé que cette décision a été prise par le conseil d’administration de l’université, au terme d’une procédure d’action disciplinaire ouverte contre l’enseignant, depuis le mois de novembre dernier.

« Je voudrai bien dire, lorsqu’on est agent d’une institution publique ou d’une entreprise privée et que l’on pense qu’on doit privilégier les activités politiques qui sont privées au point d’abandonner son poste, et de ne plus travailler, je crois qu’il faut faire un choix », a déclaré le recteur de l’UNIGOM.

Il a indiqué que le chef de travaux Muhindo Kasekwa a privilégié ses activités politiques en abandonnant son poste pour se rendre à Kinshasa.

« Quand on lui reproche ces faits, et ce n’est pas les faits de mois de février ici avec la marche qui a été projetée. Alors le fait de dire que c’est parce qu’il est d’un parti politique de l’opposition ou de la majorité ce n’est pas correct », a-t-il expliqué.

Mis à la disposition du conseil d’administration des universités du Nord-Kivu pour avoir refusé de signer la clôture d’une action disciplinaire sur sa révocation de l’UNIGOM, le chef des travaux Muhindo Kasekwa a indiqué que cette décision a des liens avec son appartenance politique et l’organisation de la journée ville-morte du 16 février.

Contrairement, dit-il à ce qu’a affirmé le chef des travaux Muhindo Kasekwa à Radio Okapi, le recteur de l’UNIGOM  pense qu’il veut politiser une décision, qui du reste est administrative.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner