Boxe-WBC: Tarik Saadi croit en la victoire du Congolais Junior Makabu

Le boxeur congolais Ilunga Makabu (à droite), avec son manager Tarik Saadi (à gauche) et son médecin Rafael Garcia (au centre).

A quelques semaines du combat de son protégé, le Français Tarik Saadi, manager de Junior Ilunga Makabu, croit que le boxeur congolais va battre le 8 avril prochain le Russe Gregory Drodz et remporter la ceinture mondiale WBC dans la catégorie lourd-léger.

Depuis près de deux mois, le Congolais, basé en Afrique du Sud, se prépare dans le gymnase de Floyd Mayweather, le célèbre boxeur américain (49 victoires en autant de combats) retraité depuis septembre 2015, à Las Vegas (Etats-Unis d’Amérique).

Tarik Saadi se réjouit qu’Ilunga Makabu s’entraîne dans ce gymnase et côtoie désormais d’autres champions et stars mondiales de boxe.

Dans une interview accordée à Radio Okapi, il revient sur la préparation de son poulain qui travaille sous la direction d’Eddie Mustafa Muhammad, ancien champion du monde des mi-lourds, et de son assistant, Rafael Garcia, qui était aussi le soigneur officiel de Floyd Mayweather.
 
Radio Okapi : A quelques jours du combat contre Gregory Drodz, comment se porte Junior Ilunga Makabu ?

Tarik Saadi : Junior se porte très bien. Il est focalisé sur les entraînements et la grande échéance qui l’attend. C’est dans la catégorie de lourds-légers qu’il va concourir pour ce championnat du monde WBC. Il suit des enseignements d’Eddie Mustafa Muhammad, son entraîneur et ancien champion du monde. Junior est très concentré et va gagner.
 
Est-il conscient de défendre aussi les couleurs de la RDC ?
 
Il sait que c’est une charge énorme. C’est pourquoi, il se lève tous les matins à cinq heures et fait du footing. Il est déterminé et conscient qu’il va offrir à la RDC ce premier titre mondial dans la catégorie lourd-léger et dans la fédération la plus prestigieuse, la WBC. Junior va plus loin et me dit qu’il a besoin de ce titre pour l’Afrique puisque sa femme est Sud-africaine.
 
Vous vous êtes déplacés jusqu’à Las Vegas pour préparer ce combat. Est-ce un atout de s’entraîner dans la salle mythique de Floyd Mayweather?

Bien sûr ! C’est un plus parce que ça lui permet de voir d’autres grands champions. Junior est avec eux et ça lui donne l’envie.

Comment avez fait pour obtenir que votre boxeur s’entraîne dans le gymnase de Floyd Mayweather?

Cette préparation, nous l’avions déjà programmée avec Junior lors de la convention WBC à Las Vegas en 2014. Nous étions là en décembre 2014 et nous avions rencontré Eddy Moustapha Mohamed, l’actuel entraîneur de Junior. Nous avions discuté à l’époque où Junior était champion international après sa victoire sur Glen Jonson, à Kinshasa à l’occasion de la fête de 40 ans du combat Ali-Forman.
 
A partir de là, Junior avait le droit de pouvoir prétendre à un titre mondial mais il y avait encore une étape. Il y avait un Sud-africain (Thabiso Mchunu) qui était sur son chemin. Les choses étaient décidées que Junior devait l’affronter. Junior l’a affronté et a gagné brillamment par KO au 11è round en 2015 à Durban.

C’est après cela que nous avons pu mettre en place ce programme d’entraînements avec Eddy Moustapha Mohamed. Lorsqu’il a vu Junior, il a dit qu’il a les qualités d’un champion. Il a décidé d’être à ses côtés pour pouvoir lui apporter son soutien. Les grands entraîneurs et les grandes personnalités n’ont pas eu du mal à se mettre à côté de Junior.

Que conseillez-vous à Junior Ilunga pour son combat contre Gregory Drodz ?

Qu’il reste Junior, qu’il n’oublie pas d’où il vient et de quel pays il est. Qu’il fasse son travail sur le ring comme il le fait depuis le début de sa carrière. Je lui demande de remporter cette ceinture afin d’honorer tout le monde, tous ceux qui l’on suivi et soutenu depuis le début.
 
Comptez-vous venir en RDC pour déceler d’autres talents ?
 
C’est quelque chose qui devrait être mis en place et suivi. Maintenant, les aléas de la vie, les complications font que cela ne soit pas possible. Je suis prêt à venir dès demain aux côté de Junior en RDC sans aucun problème pour déceler d’autres talents. C’est ce que Junior aimerait. Il aimerait amener ça pour motiver toute une jeunesse.
 
Entretien réalisé par Christian Mulumba Kalumba.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner