Forum des As : «La Belgique attaquée, la RDC touchée»

Vue de la maison communale de Bruxelles en Belgique. Photo droits tiers

Les attentats commis à Bruxelles mardi et le communiqué du G7 au sujet de la probable requête de la Ceni pour obtenir un report des élections au-delà des délais constitutionnels sont commentés par la presse parue ce mercredi 23 mars à Kinshasa. 

Selon la RTBF, des explosions ont retenti à l’aéroport bruxellois de Zaventem  mardi, dans la matinée peu avant 8 heures. Une explosion a également eu lieu dans la station de métro Maelbeek, en plein quartier européen, rapporte Forum des As.

D’après les chiffres du Centre de crise, le décompte était d’au moins 34 morts et des centaines de blessés, précise le quotidien qui indique que le double attentat intervenu hier mardi 22 mars à Bruxelles a secoué, non seulement les Belges, mais aussi les Congolais. A l’en croire, Congolais et Belges ont longtemps partagé un passé commun depuis la conférence de Berlin en 1885.

Le Journal explique que Bruxelles, abritant la plus importante communauté congolaise en Europe depuis bien des décennies, est quasiment devenue un autre poumon de la RDC. Quoi de plus logique de se sentir directement touché quand la Belgique est aujourd’hui attaquée, fait remarquer le tabloïd qui nous apprend également que bon nombre de familles congolaises ont au moins un parent, un frère ou une sœur au pays des Noko (oncle, en français), comme les Congolais aiment à appeler les Belges. Et donc, quand l’oncle est attaqué, c’est toute la famille qui ressent le choc, souligne le quotidien. Et c’est dans ce contexte que plusieurs Congolais ont multiplié mardi des appels vers Bruxelles pour s’assurer de l’état de santé de leurs parents proches, renseigne le quotidien.

Les bureaux du Sénat et de l’Assemblée nationale, sous la conduite de leurs présidents respectifs Léon Kengo wa Dondo et Aubin Minaku, ont décidé  mardi de mettre en place certaines dispositions de solidarité en rapport avec les explosions qui ont eu lieu mardi matin à l’aéroport de Zaventem (14 morts) et dans un métro de Maelbeek (20 morts), renseigne de son côté L’Avenir.

Selon le quotidien, les deux bureaux ont déploré ces attaques de Bruxelles, précisant que ces explosions ont eu lieu tout près des endroits où la population congolaise de Belgique fait habituellement le check-in, et près des bâtiments de l’Union européenne où beaucoup de «compatriotes congolais» vivent.

Le Parlement congolais a par ailleurs saisi l’occasion pour adresser son message de compassion au peuple belge, indique le tabloïd.

Le Phare revient pour sa part sur le verdict rendu lundi dernier dans le procès Bemba à la CPI et plaide pour l’organisation d’un tribunal pénal international pour la RDC. Le journal appuie son plaidoyer sur la réaction de la Procureure de la CPI au verdict du procès Bemba. A en croire le quotidien, Mme Bensouda  s’est réjouie du début de la fin de l’impunité pour les seigneurs de guerre en Afrique, où la justice fonctionne à plusieurs vitesses.

Elle a parlé aussi d’un grand soulagement pour les victimes centrafricaines. Le journal fait remarquer que si les populations civiles de la République Centrafricaine ont retrouvé la paix du cœur avec la lourde condamnation qui attend Jean-Pierre Bemba, ce n’est pas le cas pour celles de la République Démocratique du Congo. Le quotidien estime donc que la Cour Pénale Internationale ne saurait marquer un tournant décisif dans la traque des auteurs des crimes de guerre et crimes contre l’humanité ainsi que leurs commanditaires si elle feint d’ignorer les cinq millions de Congolaises et Congolais morts directement ou indirectement entre 1996 et 2003 à cause des seigneurs de guerre, nationaux comme étrangers.

Le Potentiel de son côté renseigne que dans la nuit du 21 au 22 mars, le conseil de sécurité de l’ONU s’est penché sur la situation qui prévaut dans les Grands Lacs africains où l’instabilité semble s’installer durablement. Au cours de cette rencontre,  le numéro un de l’ONU, Ban Ki-moon a appelé les membres du conseil de sécurité à préserver la stabilité de la RDC en créant un environnement propice à la tenue des élections  dans les délais constitutionnels, rapporte le quotidien. Ce qui, selon lui, empêcherait la reproduction en RDC du scenario burundais, souligne le quotidien qui relaie les propos du secrétaire général des Nations.

Pour le quotidien, cet appel de Ban Ki-moon démontre clairement que la situation de la RDC n’est pas à comparer ou à confondre avec celle de ses voisins. Le journal rappelle que l’instabilité qui a vu autrefois le jour dans l’Est de la RDC a impacté négativement l’environnement, les affaires et a détérioré la situation humanitaire dans toute cette partie du continent.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (101)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)