Elections de gouverneurs: les réactions des élus et des candidats malheureux

Enregistrement des candidats aux élections provinciales 2015 par la Ceni au bureau de réception et traitement de candidatures à Kinshasa-Kalamu le 26/05/2015.Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le gouverneur élu du Haut-Katanga, Jean-Claude Kazembe place son mandat sous le signe du travail. Il l’a dit, samedi 26 mars, après son élection, en présence des députés provinciaux et de nombreuses autres personnalités, à Lubumbashi.

«A la naissance, personne n’est venu avec de l’argent. Tous, nous en trouvons ici. En travaillant, nous allons avoir de l’argent. En travaillant, nous allons fabriquer de l’argent. En travaillant, nous deviendrons des riches. D’ici quelques jours, nous vous donnerons le programme. Mais, retenez que l’essentiel de mon programme est le travail», a indiqué Jean-Claude Kazembe.

Le gouverneur du Haut-Katanga a également promis de de travailler en collaboration avec la population pour développer cette  nouvelle province.

Jean-Claude Kazembe Musonda a remercié les députés provinciaux pour la confiance lui a accordée, mais surtout pour leur respect envers la population et l’autorité morale de la Majorité présidentielle (MP), Joseph Kabila :

«Le député élu par la population respecte le choix de ses électeurs. Lorsque vous les avez élus, ce n’est pas pour qu’ils se fassent corrompre, c’est pour plaider pour vous. C’est pour cela que ces députés nous ont aussi votés. Moi le gouverneur et elle la vice-gouverneure».

Au Tanganyika, Christian Mwando reconnaît sa défaite

Vaincu, le candidat de G7, Christian Mwando Nsimba a reconnu sa défaite face au candidat de la Majorité présidentielle  Richard Ngoy Kitangala, au Tanganyika.

Il l’a dit au cours d’un point de presse tenu dans sa résidence peu de temps après le vote.

A l'occasion, Christian Mwando a appelé ses sympathisants au calme:

«Ma réaction en tant que démocrate, c’est d’abord d’accepter les résultats. J’ai perdu les élections, j’accepte. J’appelle la population au calme. La démocratie veut qu’il y ait un gagnant et un perdant. Je voudrais tout simplement dire que si les élections étaient au suffrage direct, et si c’est la population qui devait voter, je crois que j’aurais réussi. Mais, j’ai été trahi par des députés. Il y a quelques députés de l’opposition qui sont restés constants. Ceux de la majorité ont respecté les mots d’ordre. Ils ont fait leur choix».

Tony Bolamba pour la modernisation de l’Equateur

Le gouverneur de l’Equateur, Tony Bolamba s’engage pour la modernisation de sa province. Il a pris cet engagement, samedi, devant les députés provinciaux de l’Equateur et sympathisants:

«Je ne dirai pas que c’est une victoire qui m’appartient. C’est une victoire qui appartient à la République et à la population de l’Equateur. Elle souhaitait que le changement puisse avoir lieu. Les députés provinciaux ont été très attentifs à l’écoute de la population, ils ont amené le changement qui devait avoir lieu pour le bien de la République, pour continuer la modernisation qui se fait déjà  dans d’autres provinces et l’amener chez nous. C’est à elle de s’approprier de cette victoire pour amener l’Equateur où elle devait aller».

Reconnaissant sa responsabilité, Tony Bolamba a promis d’entretenir une bonne collaboration avec la Majorité et l’Opposition pour la stabilisation des institutions de l’Equateur.

Il compte à court termes  développer quelques secteurs spécifiques notamment la communication, l’énergie, la santé et l’emploi et l’éducation.

«Nous allons répondre rapidement à certains besoins à court terme et après on verra à moyen et à long terme. Nous pouvons déjà pallier à ce souci de sécurité et doter plus des moyens à nos forces de sécurité, avec ce que nous aurons comme rétrocession, pour stabiliser les institutions pour le bien de tout le monde», a poursuivi Tony Bolamba.

Ce candidat indépendant a été crédité de dix-sept voix contre Jean-Claude Baende, ancien gouverneur et candidat de la Majorité présidentielle, qui a obtenu six voix sur les vingt-trois.

Le candidat du MLC, Adrien Boika n’a obtenu qu'aucune voix.

Liesse à Bunia après l’élection de Penembaka

En Ituri, l’élection d’Abdallah Penembaka a été accueillie avec liesse dans la ville de Bunia. Ses partisans ont été descendus dans les artères principales de la ville pour fêter leur gouverneur.

L'élu a promis de travailler avec tout le monde pour le développement de l’Ituri qui doit faire face aux poches résiduelles de l’insécurité :

«La confiance que les députés viennent de placer à moi est considérable. Nous allons continuer avec eux pour faire émerger notre province. Nous allons travailler avec tout le monde».

Le gouverneur Jefferson Abdallah Penembaka, actuel commissaire spécial de l’Ituri a été élu avec seize voix, suivi de Jean Bamanisa avec huit voix. Milton Lonu a eu deux voix tandis que John Tinanzabo n’a eu qu’une seule voix. Il y a eu un bulletin nul et un autre blanc au cours du vote qui s’est déroulé sans incident.

De son côté, le candidat malheureux Jean Bamanisa Saidi s’est incliné à la vérité des urnes tout en demandant au gouverneur élu de travailler pour l’intérêt de la population et a appelé ses partisans au calme.
 
«Nous félicitons l’honorable Abdallah qui a été élu et nous lui demanderons de pouvoir répondre aux attentes de la population de l’Ituri. Ces populations qui nous soutenu puissent vaquer librement à leurs occupations», a-t-il souligné.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)