Nord-Kivu: 4 morts dans des affrontements entre FARDC et miliciens à Mpati

Des militaires congolais renforcent leurs positions autour de Goma au second jour des affrontements face aux rebelles du M23 (Photo Monusco)

Un capitaine des Forces armées de la RDC et un déplacé ont été tués lors des affrontements qui ont opposé, dimanche 27 mars, les militaires congolais à la coalition des miliciens Nyatura et rebelles rwandais des FDLR, dans le village de Mpati (Nord-Kivu). La veille, deux autres soldats ont été tués dans une embuscade tendue par les mêmes miliciens, rapportent des sources policières.

Selon les mêmes sources, les combats ont débuté lorsque les FARDC ont tenté de récupérer les corps de deux soldats tués samedi dans la matinée, dans une embuscade tendue par des miliciens.

A en croire les mêmes sources, les corps des victimes, mutilés par des combattants Nyatura et FDLR, se trouvaient dans le camp de déplacés de Mpati. C’est pendant ces affrontements, expliquent des sources policières, que le capitaine et le déplacé ont été tués.

Mais les FARDC ont tout de même réussi à récupérer le corps du capitaine tué dimanche et d’un soldat tombé la veille.

Pour l’instant, le camp de déplacés de Mpati est vidé de tous ses occupants depuis dimanche.

Les 20 000 occupants de ce site ont trouvé refuge ailleurs, après cet incident. Ils disent craindre les représailles des militaires, d’après plusieurs sources locales.

Les Forces de sécurité ont toujours dénoncé la présence des combattants Nyatura et FDLR, dans les 18 camps des déplacés, se trouvant dans le groupement Bashali-Mokoto. D’où la décision du gouvernement provincial de fermer tous les camps qui sont encore fonctionnels au Nord-Kivu.

Entre-temps, les Nyatura et FDLR ont réinvesti au moins quatre localités de Bashali Mokoto, récemment libérées par l’armée régulière. 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner