Nord-Kivu : le camp de déplacés de Bweru vidé de ses occupants

Des déplacés fuyant les affrontements entre FARDC et M23 tentent de trouver refuge dans la ville de Goma (Dimanche 18 novembre 2012)

Le camp de déplacés de Bweru dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu) est vidé de ses occupants depuis jeudi 7 avril dans la matinée. D’après des sources dans la région, les déplacés auraient été poussés par les Forces armées de la RDC en opération d’abandonner ce camp.

Aucun déplacé n’a été visible au camp de Bweru, indiquent les sources de la police à Masisi.

Les déplacés auraient reçu l’ultimatum de deux jours, des FARDC, à dater de mardi dernier, de vider le lieu.

Selon la police locale, les camps de déplacés dans cette région, profitent en effet aux combattants Nyatura et FDLR, traqués par l’armée. 

Depuis le 21 mars dernier, date du lancement des opérations militaires, dans le groupement Bashali Mokoto, au moins quatre camps de déplacés, sont déjà fermés.

Il y a d’abord, celui de Mpati, abandonné par les déplacés eux-mêmes, un jour seulement après la mort de deux soldats et leur officier. Ces derniers avaient été tués le samedi 26 et dimanche 27 mars derniers, par des Nyatura et FDLR, retranchés visiblement dans le camp de Mpati.

Ensuite, ce sont les camps de Kivuye et Bibwe qui, à leur tour, ont été abandonnés par leurs occupants, par peur des représailles des FARDC, selon plusieurs sources. 

La Monusco à travers son chef adjoint en charge des questions humanitaires souhaite que, la fermeture des camps de déplacés au Nord-Kivu, voulu par le Gouvernement provincial, se fasse dans le respect du droit international humanitaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner