Ituri : la population s’oppose à l’accord d’exploitation signé entre Sokimo et CNR Medea

Carte du district de l'Ituri en Province Orientale.

La population de Nizi et les travailleurs de la Société minière d’or de KiloMoto, (Sokimo) ont marché, mardi 12 avril, pour s’opposer à la signature d’un accord d’exploitation d’or entre la Sokimo et la société minière CNR Medea.

Les manifestants qualifient cet accord « d’aventure suicidaire » pour faire disparaitre la Sokimo et le village de Nizi.
Ces deux entreprises ont déjà signé depuis avril 2015 un accord dit de confidentialité relatif aux échanges d’informations et accès aux sites miniers de la Sokimo, renseignent les sources locales.
Les manifestants estiment qu’en réalité, il s’agit d’un accord tacite d’exploitation des minerais dans le périmètre 5110 de Nizi qui pourrait entrer en application dès fin avril 2016, comme l’affirme Faustin Kpaki Chemara, délégué syndical principal.

Cette démarche locale est soutenue par Pierre Claver Bedidjo, député provincial élu de Djugu.
Pour lui, « il est inacceptable de perdre le bloc 5110. Car jusque-là, les populations locales, paupérisées, n’ont jamais bénéficié de tous les joint-ventures de la Sokimo ».
Les manifestants interpellent le Gouvernement de la République pour « sauver la Sokimo » de ce qu’ils qualifient de « gueule de lion de la CNR Medea ».

Le Directeur Général de la Sokimo Jean Baudouin Kodravele Yingatu, en séjour à Kinshasa, n’a pas répondu à toutes les tentatives d’interview proposées par Radio Okapi.​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner