Administration publique: Pascal Isumbisho nie avoir falsifié les résultats du concours de recrutement

Le ministre de la Fonction publique, Pascal Isumbisho le 28/12/2015 à Kinshasa lors de l’ouverture d’un séminaire de formation des cadres de son ministère. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le ministre de la Fonction publique, Pascal Isumbisho affirme n’avoir pas falsifié les résultats du concours de recrutement, organisé en novembre dernier, dans l’administration publique. Il l’a dit, jeudi 14 avril à l’Assemblée nationale, à la suite de la question orale que le député national Antoine Nzangi lui a adressée.
Pascal Isumbisho indique avoir plutôt corrigé les erreurs de transcription des côtes, contenues dans le rapport du jury de ce concours.

Pour sa part, l’auteur de cette question orale, accuse le ministre de la Fonction publique d’avoir modifié la liste de gagnants du concours de recrutement.

Une liste qui, selon le député Antoine Nzangi, était publiée sur le site officiel du ministère, après approbation des membres du jury.

«Quand vous participez à un concours et que vous arrivez à satisfaire, on doit reconnaitre ça. On ne peut pas vous sauter. La modification des résultats par le ministre a entrainé deux mouvements dans le tableau. Ceux qui sont retenus par les membres du jury, le ministre a diminué leurs pourcentages. La conséquence est qu’ils tombent dans le lot de réservistes et ceux qui étaient réservistes passent dans le rang de retenus», a dénoncé le député national.

Antoine Nzangi estime que le ministre devait laisser ceux qui ont mérité de travailler pour l’administration publique du pays :

«Nous intervenons pour que ceux qui ont bien travaillé même s’ils sont les fils des cultivateurs puissent participer à la gestion des affaires de la République».

Le ministre est attendu dans les prochains jours à l’Assemblée nationale pour répondre devant les députés des griefs portés contre lui.

Environ 4 mille candidats avaient pris part, en novembre dernier, au concours de recrutement aux postes des structures standards de l’administration publique.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner