Révision du fichier électoral: Jean-Lucien Bussa pour la tenue de la présidentielle en septembre

Jean Lucien Busa, modérateur de la Dynamique de l'opposition. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Modérateur de la Dynamique de l’opposition, Jean-Lucien Bussa réitère son appel à la tenue de la présidentielle en septembre prochain.

Il l'a rappelé après que le président de la CENI, Corneille Nangaa a annoncé de publier un chronogramme, reprenant les dates et les différentes opérations de la révision du fichier électoral.

«Le peuple congolais attend de la CENI de remplir sa mission constitutionnelle et de se rappeler que la constitution s’impose à tous. Nous attendons que la CENI fasse son travail comme elle attend, mais que le 20 septembre, le scrutin du Président soit convoqué», a indiqué Jean-Lucien Bussa.

Pour ce cadre de la Dynamique de l’opposition, la CENI se contredit en annonçant la publication d'un nouveau chronogramme parce que toute opération était programmée dans le calendrier global de février 2015.

«Dans ce calendrier global, il était convenu que cette opération (révision du fichier électorale, NDLR) ne dépasserait même pas trois mois», a-t-il poursuivi.

Jean-Lucien Bussa a également affirmé avoir compris que la CENI «n’est que le bras séculier de la majorité au pouvoir (NDLR, la Majorité présidentielle)».

La MP prend acte

Pour sa part, la Majorité présidentielle dit avoir pris acte de la décision de la CENI de publier un chronogramme de la révision du fichier électoral.

«Lorsqu’il y a des programmes qui sont donnés par rapport aux étapes à suivre, la Majorité présidentielle prend acte, et nous ne pouvons qu’être respectueuse de la loi. Nous attendons que la CENI commence effectivement cette opération-là», a indiqué l’une des communicatrices de la Majorité présidentielle, Beatrice Lumeya.

Pour elle, la centrale électorale a certainement raison d’entamer les opérations liées à la révision électorale en juillet prochain.

Béatrice Lumeya estime que la question de dépassement de délai constitutionnel constitue un autre débat qui nécessite des réponses politiques autour d’un dialogue :

«A partir du moment où, des contraintes techniques font de sorte que nous puissions aller au-delà de ce délai constitutionnel, je crois que les options politiques s’imposent. Et, c’est la nécessité même de tenir le dialogue qui pointe à l’horizon».

Le chronogramme que publiera la CENI va mentionner les dates de l’acquisition des matériels, du déploiement de ces matériels dans les centres d’inscription et le début effectif des opérations d’enrôlement des électeurs.

Corneille Nangaa a par ailleurs annoncé l’arrivée, la semaine prochaine à Kinshasa, d’une délégation de New York pour évaluer de manière pratique la matérialisation de cet appui.

Environ 100 000 agents électoraux seront bientôt recrutés pour mener cette opération de révision du fichier électoral.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner