Le Phare: «Dialogue incertain, psychose de glissement, velléités de balkanisation: le chaos à nos portes!»

Le facilitateur de l'Union Africaine pour le dialogue politique en République Démocratique du Congo, Edem Kodjo lors d’une conférence de presse à Kinshasa, le 11/04/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise du 18 avril 2016. Les journaux parus ce lundi dans la capitale congolaise ont réservé une place de choix au dialogue national, annoncé depuis novembre dernier par le chef de l’Etat, Joseph Kabila.

Le Phare titre en manchette: « Dialogue incertain, psychose de glissement, velléités de balkanisation : le chaos à nos portes !» et constate que ce forum politique tarde à ouvrir ses portes dix mois après son annonce.

Le tabloïd révèle que le facilitateur Edem Kodjo, à Kinshasa depuis une dizaine de jours pour les derniers réglages, semble avoir du mal à résoudre l’équation des quotas de participation au comité préparatoire de ce forum.

Le quotidien souligne que personne ne veut rater cette rencontre dans ce pays, où de nombreux acteurs politiques de la Majorité, de l’Opposition et de la Société civile rêvent d’obtenir des postes au sein des ministères ou des entreprises publiques comme au sortir de la Conférence nationale souveraine (CNS) entre 1991 et 1992 et du Dialogue Intercongolais de Sun City en 2003.

Avec cette bousculade aux portillons, Le Phare est d’avis que le format réduit d’un comité préparatoire de 30 membres, proposé par Edem Kodjo, avec 12 délégués de la Majorité, 12 de l’Opposition et 6 de la Société civile, soulève des vagues au niveau de ces deux dernières «composantes ».

Au niveau de l’Opposition, indique le tabloïd, l’UDPS, première force politique de l’opposition congolaise, ne tient pas à partager le quota de 12 avec ceux que ce parti considère comme de faux opposants, animateurs de coquilles vides fonctionnant dans leurs mallettes.

Sur le même chapitre, L’Avenir titre : «Dialogue politique national et inclusif: La MP aligne 12 délégués au Comité préparatoire». Le quotidien cite les personnes désignées au sein de la MP pour prendre part au comité préparatoire dudit dialogue: Léonard She Okitundi, Nkulu Kilombwe, Adolphe Lumanu, Néhémie Mwilanya, Felix Kabange Numbi, Emmanuel Ramazani Shadari, Géneviève Inagosi, Alexis Thambwe Mwamba, Henry Mova Sakanyi et André-Alain Atundu.

Le tabloïd précise que tous ces noms sont à prendre au conditionnel, étant donné que le bureau de la facilitation n’a pas encore rendu public les noms des membres devant prendre part au comité préparatoire, avant la publication de l’Ordonnance du Président de la République.

L’Avenir rapporte que la Majorité présidentielle qui se prépare au dialogue national inclusif, affute déjà ses armes et attend du facilitateur, Edem Kodjo, la mise sur pied du comité préparatoire.

Le quotidien redoute également que l’opposition qui va au dialogue de façon diversifiée puisse compliquer la tâche à l’ex-Premier togolais Edem Kodjo avec surtout l’exigence de l’UDPS de gérer tous les 12 postes réservés à l’opposition dans ce comité préparatoire.

Cette façon de procéder de l’UDPS, estime l’Avenir, n’enchante pas les autres membres de l’opposition qui dénoncent la dictature de ce parti d’Etienne Tshisekedi qui a fait de l’opposition, selon eux, une carrière.

Forum des As rapporte dans ses colonnes que la Monusco soutient la tenue du dialogue national. Le quotidien cite le patron de la mission onusienne, Maman Sidikou Sambo, qui appelle tous les Congolais à prendre place à bord du bateau de ces assises politique annoncées pour baliser le chemin des élections apaisées :

«La résolution du Conseil de sécurité recommande aux Congolais non seulement d’avoir les élections dans le délai constitutionnel, mais aussi de se mettre autour d’une table pour discuter de l’avenir du pays».

A l’occasion, indique Forum des As, Maman Sidikou, a décortique la Résolution 2277, adoptée le 30 mars dernier par le Conseil de sécurité de l’ONU, à New-York (Etats-Unis d’Amérique).

Adopté à l’unanimité, ce texte recommande entre autres, à Kinshasa d’organiser les élections dans le délai constitutionnel, mais également le dialogue inclusif et le renforcement du mandat de la MONUSCO. Forum des As cite de nouveau Maman Sidikou qui appelle les Congolais à se surpasser, à échanger et à penser aux populations les plus vulnérables du pays.

Le journal change de chapitre pour annoncer la fin des travaux de réhabilitation de la prison de Luzumu, au Kongo Central, dans les 18 mois à venir.

Forum des As rapporte que Le ministre de la Justice et Droits humains, Alexis Thambwe Mwamba a posé, vendredi 15 avril, la première pierre des travaux de réhabilitation de cette maison carcérale à la grande satisfaction du gouverneur Jacques Mbadu Nsitu et les membres de son gouvernement qui avaient fait le déplacement de Luzumu.

Ce centre pénitentiaire, construit entre 1955 et 1957 avec une capacité d’accueil de 600 détenus, était devenu non opérationnel depuis la fin des années 90 et fera peau neuve avec l’appui financier de l’Union européenne et du Royaume de Suède, dans le cadre du Programme d’Appui à la Réforme de la Justice (PARJ), précise le quotidien.

Cette prison sera à nouveau fonctionnelle et verra sa capacité d’accueil augmenter à 740 détenus, selon le ministre Alexis Thambwe Mwamba, cité par Forum des As.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner