Tanganyika: deux journées « ville morte » pour protester contre l’insécurité

Le bureau du territoire de Kongolo dans la province du Katanga

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) a organisé deux journées « ville morte » lundi 18 et mardi 19 avril à Kongolo pour protester contre le cambriolage d’une boutique.
 
Des sources locales indiquent des bandits, armés de machettes et d’autres armes blanches, ont emporté environ 5 000 dollars américains et des produits destinés au commerce. Le commerçant a reçu des coups de machettes à la tête, au bras et dans le dos. Il est soigné à l’hôpital général de référence de Kongolo.
 
C’est la deuxième fois que Kongolo connaît des journées « ville morte ». En mars, les commerçants avaient déclenché trois journées « ville morte » pour protester contre le braquage de deux commerçants.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner