Forum des As: «Occupation illégale de ses sièges: Le MSR dénonce l’acharnement»

 

Nouveau siège du parti politique MSR le17/03/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du jeudi 28 avril 2016
 

Les journaux kinois parus jeudi 28 avril titrent sur la colère du Mouvement Social du Renouveau (MSR) qui dénonce l’occupation illégale de ses sièges à travers la République, en toute impunité. Le travail de la commission mixte RDC-Ouganda sur la vérification des frontières et le programme officiel des funérailles de l’artiste musicien Papa Wemba sont également a la une des journaux.
 
Le MSR dénonce, dans un communiqué, l’acharnement à l’endroit de ses membres, l’occupation anarchique et illégale de ses sièges fédéraux du Sud-Kivu, et la prise d’assaut de ses sièges fédéraux basés à Tshikapa, Mbuji-Mayi et Lisala, rapporte Forum des As.
 
Les hommes présentés comme des «délinquants» ont arraché les emblèmes du parti et proféré des menaces à l’endroit de son secrétaire exécutif de Tshikapa(Kasaï). Le MSR qui dénonce  tous ces actes de barbarie, perpétrés dans une violation flagrante des droits civils et politiques, indique le quotidien, rappelle que ce conflit est né de la création, par les dissidents, d’un autre parti (MSR), resté fidèle à la Majorité présidentielle.
 
«Se disant traqué : le MSR réclame justice», titre La Prospérité. Dieudonné Bolengetenge, Secrétaire Exécutif National de ce parti de l’opposition, indique que rien ne justifie cet acharnement. Selon lui, le pseudo-conflit né de la duplication du MSR- une affaire qui est devant les Cours et Tribunaux- ne peut pas justifier ces actes, rapporte le tabloïd.  Il demande au pouvoir exécutif avec ses services de ne pas entraver le cours de la justice, conclut le journal.
 
L’ Avenir, dans un autre cadre, renseigne que dès la semaine prochaine, la Ceni va procéder au test pilote du matériel qu’elle va acquérir pour l’enrôlement. A l’occasion, elle prendra quelques  institutions d’enseignements supérieurs dans le milieu urbain et va identifier aussi certains centres en milieu rural, pour tester pendant deux jours son équipement afin de délivrer de nouvelles cartes d’électeurs qui sont des spécimens, rapporte le journal.
 
Ceci permettra à la Ceni de signer un contrat avec le seul fournisseur qui sera retenu pour le début de cette opération de révision du fichier électoral, précise le quotidien.
 
Le Gouvernement s’est engagé à remplir ses obligations de financer la révision du fichier électoral afin de permettre à la Ceni d’évoluer dans ses activités pré-électorales et électorales.
 
Le Phare consacre ses pages au travail de la commission mixte RDC-Ouganda sur la vérification des frontières entre les deux pays et titre : « RDC-Ouganda : la frontière de Berlin de nouveau remise en cause ».
 
Selon le journal, Aru, Bunagana, Kasumbalesa, Luozi, Tshela, Kahemba, Zongo et bien d’autres localités congolaises situées près des frontières avec « nos neuf voisins pourraient échapper au contrôle de notre pays par la magie des commissions mixtes des experts chargés de revisiter les frontières héritées de la colonisation, conformément à la Charte de l’Union Africaine ».
 
Le quotidien relève l’absence des parlementaires congolais dans cette commission. Ces travaux devraient démarrer à l’issue d’un débat au niveau du parlement afin de permettre aux représentants du peuple congolais de vérifier d’abord les identités de ces experts et ensuite de vérifier les données géographiques, scientifiques, socioculturelles traditionnelles tant au pays que dans les archives logées dans les musées des anciennes puissances coloniales.
 
Ce sont d’ailleurs les députés et sénateurs qui sont les mieux placés et suffisamment avertis sur ces questions des frontières car censés effectuer régulièrement des missions parlementaires durant les vacances parlementaires  dans leurs différentes circonscriptions électorales, conclut Le Phare.
 
Le même journal apporte les précisions sur les funérailles de l’artiste musicien Papa Wemba. Le ministre de la Culture et Arts, rapporte le quotidien, insiste sur le fait que les dispositions protocolaires sont prises pour permettre aux Kinois de saluer le passage du cortège funèbre de l’aéroport International de N’Djili à travers les principales artères de la ville, jusqu’à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire.
 
Selon le ministre Banza, cité par le journal, les obsèques officielles de Papa Wemba débuteront le lundi avec la levée du corps à 11 heures suivie de son exposition au Stade de Martyrs. Cette journée sera particulièrement réservée aux hommages des cinéastes, peintres, musiciens et associations diverses auxquelles avait appartenu Papa Wemba… mais aussi de l’ensemble de la population, précise Le Phare. La journée du mardi sera consacrée aux officiels, indique le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (48)
Kinshasa (29)
Beni (29)
FCC (29)
Ceni (29)
Unpc (26)
UDPS (25)
Corruption (24)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Yumbi (18)
CSAC (18)