Forum des As: «Présidentielle : Moïse Katumbi désigné candidat commun de la plateforme AR»

 

Moise Katumbi, Président du TP Mazambe le 03/04/2013 au stade de martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du lundi 02 mai 2016
 

Les journaux de Kinshasa parus lundi 2 mai reviennent sur la désignation de Moïse Katumbi comme candidat du regroupement politique Alliance pour la République. Les tabloïds traitent aussi des funérailles de Papa Wemba.
 
Forum des As renseigne que la coalition des opposants issus de seize partis politiques dénommée « Alternance pour la République (AR) », a désigné, dimanche 1er mai,  l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, comme "candidat commun de l’opposition" à la présidentielle de 2016.
 
Pour le coordonnateur de l’AR, Delly Sessanga cité par le journal, « la désignation de Moïse Katumbi comme candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle est une étape décisive pour garantir l’alternance démocratique. L’ancien gouverneur du Katanga est " le ticket gagnant de la République. La propulsion de sa personne à cette charge, en ce moment précis est une nécessité pour garantir le succès du peuple pour le changement ", argumente Delly Sessanga dont les propos sont repris par le quotidien.
 
La Prospérité cite Delly Sessanga, Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, Adam Bombole, Moïse Moni Della, Jean-Claude Vuemba, José Makila, Mbusa Nyamwisi, huit des seize chefs des partis membres de l’AR qui donnent à Moïse Katumbi, leur candidat commun de l’Opposition, une envergure nationale.
 
Les chefs des partis politiques ont considéré l’expérience, la capacité à faire gagner le peuple, la popularité  et l’adhésion aux actions entreprises  par Moïse Katumbi, comme des critères essentiels, souligne le journal.
 
«La désignation  de Moïse Katumbi comme candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle est une étape décisive que nous venons de franchir pour garantir l’alternance démocratique», a déclaré Delly Sessanga estimant que la désignation de Katumbi, en ce moment précis, est une nécessité pour garantir le succès du peuple pour le changement, rapporte Le Phare.
 
La presse de Kinshasa commente aussi la conférence de presse du G7, ce regroupement qui a aussi porté son choix sur Moïse Katumbi. Le Président en exercice du G7, Charles Mwando Nsimba, dénonce la chasse aux sorcières visant indistinctement les partis, les locaux et les dirigeants du regroupement politique qu’il dirige depuis près d’une année, indique La Prospérité.
 
Le G7 a accusé le pouvoir de tentative d’anéantissement des partis qui le composent. Pour Charles Mwando Nsimba, rapporte le journal, toutes les accusations formulées contre Moïse Katumbi ont du mal à passer. «Un candidat qui a toutes les chances de gagner haut la main une élection présidentielle n’a pas besoin de se retrouver au centre d’un complot visant à soulever la population», indique-t-il dans le communiqué.
 
Certains journaux reviennent sur le programme des funérailles de papa Wemba et les hommages rendus à l’illustre chanteur par les personnalités politiques et de la Société civile.
 
Le Phare rend compte de l’hommage de la Conférence épiscopale des évêques du Congo (Cenco) à un « chrétien catholique engagé ». « C’est une fierté de retenir de Papa Wemba, en plus de son immense talent et de sa brillante carrière musicale, la figure d’un chrétien catholique engagé, qui a porté le témoignage de l’Eglise en diffusant le message du Synode des Evêques pour l’Afrique sur la réconciliation, la justice et la paix. Il a notamment participé à la sortie, en 2011, de l’album Africa Tenda Amani (en swahili), (Afrique fais la paix), un album produit par Radio Vatican pour accompagner l’Exhortation post-synodale « Africae Munus ».
 
Et en novembre 2011, Papa Wemba avait participé à un concert organisé à l’occasion de l’arrivée du Pape Benoît XVI à Cotonou au Bénin, dans le cadre toujours de la remise de l’Exhortation post-synodale « Africae Munus », renseigne le communiqué repris par Le Phare.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner