Forum des As: « Edem Kodjo retrouve l’opposition toujours divisée »

 

Le facilitateur de l'Union Africaine pour le dialogue politique en République Démocratique du Congo, Edem Kodjo lors d’une conférence de presse à Kinshasa, le 11/04/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du mercredi 4 mai 2016
La presse de Kinshasa s’intéresse ce mercredi  au blocage du dialogue dû au manque de consensus au sein de l’opposition. 
Les journaux kinois traitent aussi des hommages populaires à Papa Wemba et au programme de son inhumation.

Forum des As rapporte qu’Edem Kodjo, le Facilitateur de l’Union Africaine(UA) est revenu mardi 3 mai d’Addis-Abeba et doit relancer les concertations avec les parties prenantes au forum. Il était parti, indique le journal,  en consultation à l’Etat-major de l’UA basé à Addis-Abeba en Ethiopie. Il est revenu à Kinshasa où il retrouve intact l’impasse dans laquelle il avait laissé le Comité préparatoire du dialogue, fait remarquer le quotidien.

Kodjo se doit donc de relancer au plus vite les concertations laissées pendantes avec les différentes parties prenantes pour dégager un accord, recommande le tabloïd, qui rappelle que la date fixée pour la mise en place du Comité préparatoire est dépassée depuis près d’un mois.

«Le Dialogue suspendu au retour de Kodjo », titre Le Phare. Pour le tabloïd, le Comité Préparatoire, cette structure d’experts chargés d’apprêter les documents de travail pour le Dialogue proprement fait face à la bataille des listes au niveau de l’Opposition et de la Société Civile.
Le journal espère que Kodjo mettra rapidement en place le Comité préparatoire du Dialogue avant de passer à l’étape cruciale de sa tenue effective.

Les quotidiens de Kinshasa consacrent des pages entières aux funérailles de Papa Wemba.

La Prospérité révèle qu’André Kimbuta, gouverneur de la ville de Kinshasa a  annoncé, endéans 40 jours, la construction d’un grand mausolée à Kinshasa, dans la concession du général Olenga à Nsele. Ainsi, poursuit le quotidien, le moment venu, le corps de l’illustre artiste aux talents pointus,  sera-t-il délocalisé vers son futur logis qui, en même temps, constituera  un musée à vocation  touristique  pour des pèlerins de toute la planète.  

La dépouille mortelle de la star congolaise Papa Wemba,  annonce Forum des As,  sera conduite à sa dernière demeure ce mercredi 4 mai, à partir de 12 heures, au cimetière "Nécropole entre ciel et terre ", dans la commune de la N’sele.
Une fois que le gouverneur de la ville de Kinshasa, qui est en même temps le président du comité organisateur des obsèques, aura prononcé son oraison funèbre, renseigne Le Phare,  la dépouille de Jules Shungu Wambadio alias « Papa Wemba » quittera le Palais du peuple où elle a été exposé pendant deux jours pour la cathédrale Notre Dame en vue de la
messe de suffrages. Celle-ci, suivant ledit programme, sera dite par l’Archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

L’Avenir propose une compilation des réactions d’artistes musiciens qui ont connu le disparu, reprenant notamment les propos de Félix Wazekwa, Barbara Kanam, Tshala Mwana, Blaise Bula, …
Dans un autre registre, les journaux kinois reviennent aussi sur la journée mondiale de la  liberté de la presse.
En l’espace de six mois, rapporte L’Avenir, soit depuis la publication du dernier rapport de « Journaliste en danger », qui avait recensé au moins 72 cas,   cette organisation a déjà documenté au moins 41 cas d’attaques contre les journalistes depuis le début de l’année.

Et au moment où est célébrée cette journée, au moins deux journalistes croupissent en prison, une dizaine de médias sont fermés sur l’ensemble du pays, pendant que 15 journalistes ont été arrêtés et privés de liberté pendant au moins une longue période, indique le quotidien.

Le Phare met en exergue, en rapport avec cette journée, l’ouverture du colloque national de la presse congolaise, autour du thème : « La liberté de
l’information et la responsabilité du journaliste en période de crise ». Ce colloque organisé par l’ONG « Journaliste en danger »( JED), a pour objectif de susciter à la fois un sursaut éthique et un surcroît d’esprit de responsabilité sur la déontologie de l’information, afin de renforcer ou de rétablir la confiance des citoyens envers les médias.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner