RDC: China Molybdenum rachète Tenke Fungurume à 2,65 milliards USD

Des creuseurs clandestins dans une mine au Katanga (Photo Jean Ngandu)

Le groupe américain Freeport-McMoran, jusque-là actionnaire majoritaire dans la société minière Tenke Fungurume Mining (TFM) a annoncé lundi 9 mai dans un communiqué avoir vendu ses parts dans l’entreprise minière à firme chinoise China Molybdenum pour 2,65 milliards de dollars américains. La Gécamines, également actionnaire au sein de TFM (20%), a protesté contre les conditions de cette vente.

Le montant de 2,65 milliards USD, précise le communiqué de Freeport-McMoran,  pourra être augmenté de 120 millions des dollars américains en fonction de l’évolution des cours du cuivre en 2018 et 2019. TFM exploite le cuivre et le cobalt dans l’ex-Katanga.

D’après des sources proches de ce dossier, Freeport McMoran était l’un des principaux contributeurs individuels au budget de l’État congolais, avec ses  56% des parts dans Tenke Fungurume Mining.

Une cession unilatérale, selon la Gécamines 

En réaction à cette vente, la Gécamines a, dans un communiqué de presse rendu public mardi 10 mai,  estimé  que le groupe américain Freeport McMoran s’était unilatéralement retiré transférant la majorité de TFM à une entité tierce.  La Gécamines dit «avoir appris par voie des médias la cession de Freeport McMoran de la totalité de sa participation dans Tenke Fungurume Holdings et se questionne sur les conditions du retrait de Freeport-McMoran de TFM

A en croire ce communiqué, le groupe américain Freeport-McMoran et le nouvel acquéreur du TFM n’ont eu aucun contact avec  la Gécamines quant à l’exercice de ses droit et aux nouvelles conditions d’exploitation du projet TFM.

Elle promet de faire valoir ses droits «comme elle l’a toujours fait ces dernières années à l’occasion des décisions unilatérales de retrait de ses partenaires par des tentatives de cessions indirectes du contrôle des sociétés communes à des entités tierces

Des sources proches du dossier indiquent également que le  ministère des Mines n’a pas non plus été associé aux tractations entre l’américain Freeport et  le chinois China Molybdenum.

La société civile perplexe

La société civile de Fungurume  s’est dite perplexe et surprise par l’annonce de l’acquisition du TFM par China Molybdenum. Pour le président du comité local de développement  de Fungurume, Venance Mumba,  les Chinois n’ont pas la même compréhension des activités de développement social à Fugurume que les Américains.

Venance Mumba craint pour la poursuite des projets de développement initiés de concert avec le groupe américain pour ce quinquennat: 

«On a essayé un peu de parcourir les entreprises chinoises qui fonctionnent dans l’ex-province du Katanga, on a trouvé que sur le plan social, sur le plan développement local, elles ne s’y intéressent pas tellement. Et ça, ça nous fait peur.»

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (52)
Kinshasa (31)
Ceni (31)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
UDPS (26)
Corruption (25)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)