Sud-Kivu: l’armée déloge des Maï-Maï de plusieurs localités à Lemera

Défilé militaire des forces armées de la République Démocratique du Congo le 30/06/2014 sur le boulevard Triomphal à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont repris le contrôle de plusieurs localités des moyens plateaux de Lemera au Sud-Kivu, ont indiqué jeudi 12 mai des sources sécuritaires à Uvira.

Elles ont délogé des miliciens Maï-Maï des localités de Nyanzale, Ruhubu, Kabumenge, Katwenge, Bubamba, Kibanga et Kahanda, qui, selon des sources locales, étaient des bastions de trois groupes armés coalisés. 

L’armée avait lancé une offensive mardi 10 mai dans la région.

Selon le commandant du 3304e régiment des FARDC, colonel André Ehonza, les miliciens Maï-Maï ont pris la fuite, abandonnant deux armes AK 47.

Les chefs de guerre, Simuzizi et Karakara, dont les groupes ont été visés par l’offensive de l’armée, sont recherchés par la justice congolaise pour des vols des vaches, l’imposition des taxes illégales et des actes d’insécurité dans la plaine de la Ruzizi, a expliqué le colonel André Ehonza.

Un autre chef de guerre, Mwenyemali, est recherché par l’armée pour sa présumée implication dans l’attaque d’un convoi de la TMB qui acheminait les salaires des enseignants de Lemera. Onze militaires avaient été tués lors de cette attaque dans laquelle serait impliquée également neuf combattants burundais du FNL.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner