Maniema : des ONG accusent les forces de sécurité de tracasseries

La Province de Maniema, vu sur Google Maps

Le collectif des Associations et ONG du secteur de  développement en territoire de Pangi (Maniema) accusent les services de sécurité d’opérer des tracasseries dans cette partie de la province.

Ce collectif, a indiqué jeudi 19 mai, que les forces de sécurité se livrent à l'extorsion des biens, arrestations arbitraires, tortures, érection des barrières, rançonnement  de l’argent à Kampene, Lubile et même au chef-lieu du territoire de  Pangi.  

La société civile craint que ces pratiques décriées ne provoquent la fuite  des ONG qui travaillent pour le développement durable  de cette contrée. Ce qui pourrait pénaliser  la population locale, craint Justin Kyanga Assumani, porte-parole du collectif des ONG de développement de Pangi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner