Inculpation de Moise Katumbi : les ONG dénoncent des pressions politiques sur les magistrats

Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga le 29/6/2011 à Lubumbashi. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’opposant Moïse Katumbi a été inculpé, jeudi 19 mai, pour «atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat» et placé sous mandat d’arrêt provisoire, par le Parquet général de la République. Les organisations non gouvernementales de défense des droits de l’homme qui réagissaient à cette inculpation ont dénoncé, le même jeudi, dans un communiqué de presse, ce qu’elles qualifient de « pression que les politiques exercent sur les magistrats ».
 
Hubert Tshiswaka de l’institut de recherche en Droits humains estime que le ministre de la Justice et Garde des sceaux fait pression sur les magistrats. 
 
Les avocats de Moïse Katumbi ont refusé  de commenter l’inculpation de leur client. 
 
L’ancien gouverneur du Katanga est toujours hospitalisé au centre Médical Communautaire à Lubumbashi. Aux alentours de l’hôpital les supporters de club de football TP Mazembe appelés 100 % sont postés à intervalles pour « assurer sa sécurité », selon des témoins.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner