Dysfonctionnement de la justice dans l’ex-Kasaï-Occidental

Une vue aérienne de la ville de Kananga au Kasaï-Occidental Photo Myriam Asmani

L’appareil justicière connaît un dysfonctionnement dans les deux nouvelles provinces issues du  Kasaï-Occidental, a indiqué dimanche 22 mai l’ONG  Réseau indépendant anti-corruption (RIAC). Les détenus en pâtissent. D'après les responsables de cette structure de la société civile, cette situation est liée aux nouvelles affectations de la majorité des magistrats en dehors de ces deux provinces.

Le secrétaire interfédéral du RIAC, Maitre Sylvain Kayembe, explique que partout dans les dix territoires de ces provinces, les détenus voient leur séjour en prison se prolonger faute de procès:

«Au niveau du tribunal de grande instance de Kananga, le juge qui était là comme président a été affecté à Lubumbashi. Toutes les audiences ne peuvent pas se tenir. Les audiences foraines, qui devraient avoir lieu en prison, ne peuvent pas [être organisées]. Et, en même temps, tous les détenus ne font que moisir.»

La même situation prévaut au tribunal de paix de Kananga, où le nouveau président n’a pas encore renouvelé son serment. «Au tribunal de paix de Luiza, tribunal de paix de Mweka, tribunal de paix de Kazumba et même au parquet de grande instance de Kananga, là, on a affecté tous les magistrats ailleurs. Il ne reste que le procureur de la République et tous les dossiers sont entre les mains du secrétariat », a déploré la même source.

Dans extrait sonore, Sylvain Kayembe témoigne que depuis mercredi dernier il n’y a pas eu d’audiences :

/sites/default/files/2016-05/22052016-p-f-kananga._vincent_kayembe_fr.mp3

Pour y mettre fin, le secrétaire interfédéral du RIAC plaide pour l'accélération de nouvelles affectations des magistrats  par  le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner