La commission tarifaire adopte des mesures pour sauver la CILU

Déchargement des sacs du ciment pour un chantier. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La session ordinaire de la commission tarifaire, ouverte depuis le mercredi dernier, s’est clôturée lundi 23 mai à Kinshasa. Elle visait à aider les cimenteries locales, notamment celle de  Lukala «CILU» à faire face à la concurrence  du ciment gris importé massivement d’Angola par Lufu et Ango Ango frontière. Les participants ont pris des mesures de suspension des droits de douane, de la TVA et de la taxe sur le contrôle des produits d’origine toxique, soporifique et stupéfiante.

Selon le directeur général des douanes et accises, Déo Rugwiza Magera, la commission a retenu l’option d’analyser les éléments qui entrent en compte dans la fixation de prix pour une éventuelle baisse.

Ainsi, pour aider la CILU, la commission tarifaire a recouru à  un régime de protection tarifaire et des allègements.

Au titre des mesures de protection tarifaire, la commission a opté pour la suspension de la perception des droits de douane et de la TVA à l’importation de la houille, du gypse et des emballages utilisés dans la production du ciment gris.  Le but est de permettre à la CILU d’importer plus facilement ces intrants et matières premières, selon les participants, pour être en mesure proposer le prix du ciment gris qui défie la concurrence.

Pour les allègements ou facilités supplémentaires, la commission suggère notamment:

  • un régime de tarifs préférentiels pour l’importation des matières premières et intrants industriels
  • l’application stricte de l’Ordonnance-loi du 07 août 1989 portant création de la Taxe de promotion de l’industrie, en ce qui concerne les exemptions sur les matières premières et intrants industriels
  • la suspension de la perception des droits et taxes et de la TVA à l’importation des matières premières relevant des provinces et entités territoriales décentralisées 
  • la suspension de la perception de la taxe sur le contrôle des produits d’origine toxique, soporifique et stupéfiante à l’importation de la houille et du gypse.

La commission tarifaire propose au Gouvernement de solliciter la suspension de la perception du droit de consommation sur le ciment gris produit localement collecté par les gouvernements provinciaux sur toute l’étendue de la République.

Le directeur général de la Cimenterie de la Lukala, Ola Ora, avait annoncé mardi 3 mai l’arrêt de la production du ciment gris au Kongo-Central. Selon lui, cette décision était consécutive à la concurrence déloyale à laquelle sa société fait face depuis décembre 2015, l’obligeant à faire tourner son usine de production en dessous de 50% de sa capacité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)