Me Kenzo Mukendi, médiateur dans un conflit à la tête de la Fédération gabonaise de Taekwondo

Me Kenzo Mukendi, le président de la Fédération congolaise de Taekwondo. Ph. Alpha Mambu/Fédération de Taekwondo.

Médiateur dans le conflit qui oppose les membres de la Fédération gabonaise de Taekwondo, le président de la Fédération congolaise de Taekwondo, Me Kenzo Mukendi rencontre ce vendredi 3 juin à Libreville au Gabon, les deux parties divisées.

Il a été désigné par la Confédération africaine de Taekwondo pour mettre fin aux différends qui opposent Augustin Mouinga, le président déchu et la présidente intérimaire de la Fédération gabonaise de Taekwondo, Mme Nadia Mambo.

Accusé de mauvaise gestion financière, M. Mouinga a été désapprouvé par les responsables de 7 ligues provinciales sur les 9 existantes le 28 février dernier, au cours d'une assemblée générale ordinaire à Libreville.

Une démarche que le concerné n’a pas approuvé, après la désignation de Mme Nadia Mambo comme intérimaire.

Les responsables des ligues provinciales qui s'étaient déjà ligués contre lui, avaient indiqué que le président de la Fédération gabonaise de Taekwondo a été incapable de justifier l'usage de 688 millions de francs CFA (soit plus de 4 milliards USD) depuis trois ans.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner