Zambie: 4500 petits commerçants congolais sommés de régulariser leurs dossiers

Une vue de Kasumbalesa (archives). Photo skyscrapercity.com

Les autorités zambiennes ont donné, vendredi 3 juin, un ultimatum de douze jours aux 4500 petits commerçants congolais, qui œuvrent en Zambie, de régulariser leurs dossiers. Ces commerçants exercent à la frontière avec Kasumbalesa, étalant leurs marchandises le long de la grand-route reliant le poste douanier zambien et la ville de Chililabombwe (Zambie).
Ces petits commerçants ne payent aucune taxe à l’Etat zambien  et détruisent l’environnement, se plaignent les responsables zambiens.

Mme  Solange Tshiloz, présidente de la société civile de Kasumbalesa, interpelle les autorités congolaises : « S’ils veulent vendre en Zambie, qu’ils soient en ordre avec les papiers zambiens. Il y a le permis d’exploitation, il y a le visa. Ces commerçants utilisent le francs congolais comme monnaie, ça ne plait pas au gouvernement zambien. Sur le plan sanitaire il n’y a pas des toilettes. Nous lançons un cri d’alarme au Gouvernement, pour qu’il puisse accompagner cette activité ; parce que sensibiliser 4.500 personnes en 12 jours, ce n’est pas une mince affaire.»

Huit cent commerçants ont été  identifiés vendredi 3 juin par la société civile de Kasumbalesa et l’association des commerçants transfrontaliers. Ces deux  structures, appuyées par les délégués zambiens, sensibilisent ces Congolais à se mettre en règle.

Le poste frontalier de Kasumbalesa se trouve dans le territoire de Sakania. L’administrateur assistant de ce territoire plaide pour qu’on «évite à ces compatriotes le refoulement.»
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner