En Zambie, des commerçant congolais dissimulent le maïs dans des sacs de sel

Des sacs de mais troués par de véhicules cherchant à dépasser une charrette lors des embouteillages à Kinshasa le 31/12/2012. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Des commerçants congolais qui s’approvisionnent en maïs depuis la Zambie dissimulent cette denrée alimentaire dans des sacs de sel, de riz ou dans des pagnes pour femmes. Ils ont affirmé, mercredi 13 avril à Radio Okapi, qu’ils recourent à cette pratique pour échapper aux contrôles des services de sécurité zambiens.

Le gouvernement de Lusaka a interdit, depuis quelques jours, l'exportation de maïs produit sur son territoire vers la RDC, alors que ce produit se fait rare sur le marché de Lubumbashi.

«Nous les dissimulons sous des emballages des sacs de sel, de riz ou dans des pagnes pour femme pour tromper leur vigilance. Parfois, nous les commerçants congolais, les dissimulons dans des bassins », témoigne un commerçant rencontré à Kasumbalesa en provenance de la Zambie.

Il déclare que les services de sécurité zambiens refusent la traversée des sacs de farine à la frontière et saisissent tous les sacs de farine.

Seuls les taximen zambiens essaient à leur manière de vendre la farine de maïs aux commerçants congolais.

Ces automobilistes proviennent souvent des provinces de Kitwe et Tshilabombwe et cachent deux ou trois sacs de farine sous les capots de leurs véhicules.

Ils déclinent toute responsabilité si les services de sécurité de la Zambie saisissent les sacs.

Aucune boutique du côté de la frontière zambienne n’expose sur ses étalages la farine de maïs. Dans tous les dépôts et magasins visités, les responsables affirment ne plus vendre de la farine.

Hausse de prix

Cette situation occasionne une carence de ce produit à Kasumbalesa et même de l’autre côté de la frontière zambienne.

Plusieurs dizaines de vendeurs de cette ville frontalière sont obligés d’attendre l’arrivée des véhicules de quelques commerçants zambiens illicites.

De fois, ils passent 24 voire 48 heures sans acheter ce produit alimentaire. Il faut se bousculer pour s’en procurer.

De l’autre côté de la frontière zambienne, un sac de 25 kgs se vend à 16 000 FC (17,2 USD). Il se négocie entre 18 000 et 20 000 Fc (19,3 USD et 21,5 USD) à Kasumbalesa.

Certains vendeurs ont même affirmé qu’il y a deux jours, un sac se vendait à 25 000 Fc (26,8 USD).​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner