RDC: les ex-combattants démobilisés entament leur retour en familles

Des ex-combattants inscrits au programme DDR3 à Kamina (Katanga). Radio Okapi/Ph. Ascain Zigbia

Le ministre de la Défense nationale a donné samedi 18 juin le coup d’envoi officiel de l’évacuation des ex-combattants issus des groupes armés de l'Est de la RDC, cantonnés à la base militaire de Kamina (Haut-Lomami), vers leurs familles respectives. Dans la première phase de l’opération, 53 démobilisés ont été évacués et près de 2300 autres attendent le prochain tour. Cette évacuation intervient à la suite d’une fusillade entre les militaires des FARDC et les démobilisés de Kamina le 10 juin.  

Cinquante-trois démobilisés, munis chacun de 100 dollars américains remis par le ministre de la Défense nationale, Crispin Atama Tabe, ont embarqué à bord de l’Antonov 26 des FARDC à destination de Goma (Nord-Kivu), en chantant.

Pendant ce temps, plus de 2200 autres ex-rebelles restés, dont ceux issus de l’ex-M23, décrient leurs mauvaises conditions de vie à travers des huttes en paille en pleine brousse de Kamina.

«Je rentre à Bukavu pour faire mes activités civiles pour être utile à la société. Nous étions mal traités ici. Nos femmes n’ont pas d’habits. Nous-mêmes, nous n’avons pas d’habits. Nous dormons comme des cochons dans des bâches», a témoigné un démobilisé.

Les ex-rebelles dénoncent aussi «la disparition» de certains d’entre eux  à la suite des échauffourées du 10 juin. «Nous voudrions que la communauté internationale puisse nous soutiennent dans ce processus! Il y a eu beaucoup de gens qui ont été tués et qu’on n’a pas encore identifiés jusqu’à présent», a indiqué un autre démobilisé.

Ce jour-là, des sources de la société civile avaient fait état d’une dizaine de démobilisés tués et de plusieurs blessés. Mais, le ministre Atama Tabe rétablit sa vérité des faits:

«Déclarer qu’il y a eu vingt morts parmi les démobilisés et trente militaires tués – avec quoi les démobilisés ont tué trente militaires ? – c’est de la fausseté!»

Pour lui, il y a eu «cinq blessés de part et d’autres et un sous-lieutenant décédé».  

Le programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) annonce une autre opération d’évacuation lundi 20 juin à la base de Kitona (Kongo-Central).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (170)
Ebola (63)
FARDC (49)
Kinshasa (29)
Beni (29)
FCC (29)
Ceni (29)
Unpc (27)
UDPS (25)
Corruption (24)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Yumbi (18)
CSAC (18)