Examen d’Etat : la société civile dénonce « le rançonnement » des finalistes à l’Equateur

Des candidats à l’examen d’Etat rassemblés devant un centre d’examen à Kinshasa, le 20/06/2016 après l’épreuve du premier jour. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La société civile de l’Equateur déplore « le rançonnement » des parents d’élèves finalistes du secondaire par certains chefs d’établissements.

Dans un communiqué diffusé sur les radios locales, cette structure indique que les responsables d’écoles demandent aux élèves de payer 100 000 FC (105.21 USD) pour participer aux épreuves de l’examen d’Etat, alors que ces frais sont officiellement fixés à 23 000 (24.20 USD) par l’autorité provinciale.

Le document de la société civile accuse aussi le ministère provincial de l’éducation de faire payer à son tour 4 000 FC (4.21 USD) à chaque finaliste.

Réagissant à cette accusation, le ministre provincial de l’Education, Alexis Isangola, fait valoir l’arrêté pris au mois de janvier dernier par l’ancien commissaire spécial, Roger Mwamba.

Selon lui, ce document prévoit un prélèvement du montant cité sur les frais de participation à l’examen d’Etat pour couvrir certaines spécificités de la province.

Pour la société civile, les autorités judiciaires doivent engager des poursuites contre ceux qui s’enrichissent sur le dos des parents d’élèves.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner