Lubumbashi: arrestation d’un collaborateur du chef milicien Gédéon

Procès de Gedeon Kyungu, seigneur de guerre, Lubumbashi, 2008,RDC

Thierry Mukelekele, porte-parole et proche du seigneur de guerre Kyungu Mutanga dit Gédéon a été arrêté jeudi 23 juin dernier à Lubumbashi (Haut-Katanga). 

Il a été arrêté après qu’il se soit présenté à la deuxième zone de défense pour déposer un CD contenant un « message de paix » de Gédéon Kyungu Mutanga envoyé aux autorités militaires du Haut-Katanga. Le contenu de ce message n’a pas été révélé.  

Selon le commandant de la deuxième zone de défense, le général major Jean-Claude Kifwa, il est reproché à cet homme de détenir des « documents compromettant portant atteinte à la sureté de l’Etat ».

Parlant d’une interpellation pour des raisons de sécurité, le général major Jean-Claude  Kifwa appelle, à l’occasion, les autres collaborateurs de Gédéon qui continuent à parler de la réédition du chef milicien de contacter le bureau de la Monusco de Lubumbashi sur cette question.  

D’après certaines sources proches des acteurs politiques à Lubumbashi, c’est depuis 2014 que Thierry Mukelekele, journaliste de profession, a été dans l’équipe partie à la rencontre de Gédéon Kyungu Mutanga en  brousse. Depuis son retour, le journaliste se faisait passer pour le collaborateur et porte-parole du chef milicien.   

Au cours de ses différentes rencontres avec les autorités de la province, M. Mukelekele plaidait pour la réédition de Gédéon Kyungu Mutanga qui, d’après lui, voulait la paix et aurait  créé  un  parti politique.

Le chef milicien Gédéon est accusé de plusieurs exactions contre les populations civiles de l’ex-province du Katanga.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner