Beni: journée de deuil en mémoire des victimes des rebelles ADF

Photos du Rond Point de Beni.JPG

Une journée de deuil est observée mercredi 6 juillet dans les secteurs d’Oïcha et Beni-Mbau, en territoire de Beni, en mémoire de neuf civils tués la veille dans la région d’Oïcha par des présumés rebelles ougandais des ADF. Elle a été initiée par la société civile locale, qui fait état d’une paralysie totale d’activités socio-économiques depuis le matin.

Cette journée de deuil sera observée uniquement ce mercredi, selon la société civile locale. Elle consiste à « pleurer les morts de Batina-Tenambo, Nzanza et Mamiki, dans la cité d’Oicha, victimes de la barbarie des ADF», tôt le matin de mardi, précise la même source. Toutes les activités sont paralysées ce mercredi à Oïcha et dans le secteur de Beni-Mbau, poursuit-elle.

Le dernier bilan de cette attaque des ADF est de neuf tués - cinq femmes et quatre hommes - qui ont été enterrés mardi au cimetière public d’Oïcha. Côté ADF, une femme combattante a été tuée lors de la poursuite de ces rebelles par les FARDC, selon le porte-parole de l’opération Sokola 1, le lieutenant Mak Azukay.

Une autre femme, prise en otage avec son mari, par ces rebelles ougandais, lundi dernier à Tenambo, a été libérée par les FARDC, des mains de leurs ravisseurs, ajoute le lieutenant Azuka. Mais, le mari reste introuvable. 

Entre-temps, le mouvement de déplacement de la population continue à s’observer dans la région. Selon la société civile locale, certaines familles de Batina-Tenambo, Nzanza, Mamiki et Bakaiko, à l’est de la cité d’Oïcha, continuent à fuir leurs milieux.

Elles se dirigent, certaines vers l’ouest d’Oïcha, d’autres vers Beni-Mbau et vers Beni-ville. Le lieutenant Mak Azukay assure que les FARDC ont renforcé leur pression sur ces rebelles ougandais dans cette région.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner