Nord-Kivu: exode des habitants de Kikuku après combats entre miliciens

Des déplacés fuyant la cité de Rutshuru-centre après sa chute entre les mains des rebelles du M23, le 8 Juillet 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

La localité de Kikuku, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) s’est vidée, depuis jeudi 7 juillet, de sa population à la suite des accrochages entre les combattants NDC Rénové et les Nyatura coalisés aux FDLR.

Des sources concordantes renseignent que les déplacés ont fui vers les localités de Bwalanda et Nyanzale, situées à 12 km de Kikuku.

Une partie de la localité de Kikuku est désormais occupée par les combattants de NDC/Rénové, alors qu’une autre est encore  sous contrôle des Forces armées de la RDC (FARDC).

Tout a commencé tôt jeudi lorsque les Maï-Maï NDC/Rénové, venus de la région d’Ikobo, en territoire de Walikale, ont lancé, un assaut dans quatre localités de la chefferie de Bwito (Rutshuru). Il s’agit de Katobo, Kitanda, Kitunda et Kikuku, où ils y ont délogé la force de la coalition rebelle Nyatura-FDLR.

D’après un responsable administratif dans la région, les combattants NDC/Rénové menaceraient de marcher sur d’autres localités de la chefferie de Bwito, toujours à la recherche des Nyatura et leurs alliés des FDLR.

Les FARDC basées à Kikuku disent attendre les instructions de leur hiérarchie pour pouvoir réagir.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner