Forum des As: «Tshisekedi et Katumbi reviennent pour le meeting du 31 juillet»

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, lors de la conférence de presse du 20/02/2011.

Revue de presse du lundi 11 juillet 2016. Forum des As annonce en sa manchette: «Tshisekedi et Katumbi reviennent pour le meeting du 31 juillet». Dans cet article, le quotidien rapporte que le président de l’UDPS et l’ex-gouverneur du Katanga ont pris la décision de retourner ensemble au pays lors de leur rencontre à Bruxelles (Belgique). Le tabloïd indique cependant que la date exacte de ce retour n’est pas encore communiquée aux médias.

Le conseiller juridique du président de l’UDPS, Peter Kazadi, cité par le journal, a expliqué que Tshisekedi et Katumbi rentrent par Kinshasa pour prendre part au meeting du «Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement » prévu le 31 juillet. Selon lui, l’Hôtel de ville de Kinshasa a déjà été saisi en information par les organisateurs de cette manifestation pacifique.

«Peut-on arrêter Moïse Katumbi?», titre de son côté Le Phare. Le journal indique qu’il va faire chaud et très chaud ce lundi au tribunal de paix de Lubumbashi avec la reprise du procès à charge de Moïse Katumbi qui avait été condamné par défaut pour faux et usage de faux sur la base des accusations portées en son encontre par le Grec Alexandros Stoupis.

Le quotidien s'interroge si Moïse Katumbi rentre de l’Europe où il se trouve pour suivre des examens et autres soins médicaux, le parquet peut-il se servir d’un mandat de prise de corps pour le déférer en prison ?

Cité par le tabloïd, le Procureur général de la République ne pense pas mettre la main sur l'ex-gouverneur du Katanga et se base sur la circulaire N°003/MOO8/2005 du 5 décembre 2003 relative à l’exécution abusive de la mesure d’arrestation immédiate. Ce document avait été signé et rendu public en 2003 par feu Tshimanga Mukeba alors Procureur général de la République pour avoir constaté des abus régulièrement commis par des magistrats du parquet qui ne faisaient pas cas des recours introduits par des justiciables, notamment l’opposition contre un jugement rendu par défaut qui, selon le législateur, «suffit pour faire échec à l’exécution de l’arrestation immédiate ».

Dans un autre chapitre, Le Phare revient sur les préparatifs du dialogue et titre: «Dialogue, un accord dégagé à Bruxelles».

Selon le journal, Bruxelles est en train de devenir l'épicentre des préparatifs du Dialogue inclusif attendu depuis une année par des millions de Congolais en vue du déblocage du processus électoral en panne.

Le quotidien rapporte qu’une délégation du Groupe de soutien à la facilitation du dialogue national a rencontré, le week-end dernier, le président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, qui s’illustre par un activisme politique débordant dans la capitale belge depuis l’année dernière, avec à ses côtés plusieurs membres de l’opposition ayant participé dernièrement au Conclave de Bruxelles.

Selon le, tabloïd, le Groupe de soutien à la facilitation du dialogue a noté que Tshisekedi et ses compagnons de l’opposition exigaient des garanties d’équité et de sécurité quant à leur participation à ce forum, ainsi que des signes d’apaisement, notamment la libération des prisonniers politiques.

Ce groupe a également pris acte de leur vœu de voir les Nations Unies, l’Union européenne et l’Union africaine s’impliquer de manière décisive dans la facilitation du dialogue entre Congolais.

Congo Nouveau reste sur le même registre: « La CENCO dit oui au dialogue et interpelle les politiciens ». Le tri-hebdomadaire indique que Mgr Marcel Utembi Tapa, nouvellement porté à la tête de la CENCO à l’issue de la 53ème session plénière des évêques catholiques,  a encouragé les acteurs politiques à participer au dialogue politique inclusif en vue de l’organisation des élections dans un climat apaisé.

L’Archevêque métropolitain de Kisangani a assuré que l’Eglise catholique prendrait part aux travaux du dialogue politique si jamais ce forum était convoqué.
Bien plus, poursuit Congo Nouveau, il a promis de suivre attentivement l’évolution de la situation socio-politique du pays et redoute que la RDC plonge dans le chaos si chacun de Congolais ne prend pas en main ses responsabilités.

Le tabloïd revient sur le vœu de la CENCO qui estime que «la responsabilité des acteurs politiques de toutes tendances est engagée et qu’ils en répondront devant l’histoire, si, à cause de leurs intérêts partisans, ils sacrifient la paix de la nation».

Pour la CENCO, rappelle Congo Nouveau, la situation politique de la RDC est liée d’abord à un problème de choix politique et exprime sa disponibilité de rapprocher les politiques afin qu’ils se mettent autour d’une table et à se parler en privilégiant l’intérêt supérieur de la nation.

La Prospérité revient sur les difficultés qu'éprouvent les habitants de la Cité du Fleuve pour avoir de l'eau potable, alors qu'ils sont situés au bord au fleuve Congo.

Le syndic de cette cité a, dans une correspondance adressée aux habitants de cette agglomération, démontré qu’après plusieurs demandes de raccordements en eau potable faites à la REGIDESO, l’eau demeure une denrée rare dans ce quartier huppé, rapporte le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (73)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (45)
Beni (43)
Monusco (39)
Opposition (33)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)