Tueries de Beni: la CIRGL appelée à enquêter sur l’implication de l’Ouganda

Un village du territoire de Beni, Nord-Kivu, où des présumés rebelles ADF ont perpétré des massacres contre des civils. Mai 2015. Photo MONUSCO/Myriam Asmani

La société civile de Beni appelle la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) à enquêter sur l’implication de l’Ouganda dans l’insécurité qui mine ce territoire, situé à plus de 350 km au Nord de Goma (Nord-Kivu).

Le président de cette structure, Teddy Kataliko, a lancé cet appel, lundi 11 juillet, un jour après que les FARDC ont abattu deux hommes portant un vieil uniforme des armes l'armée ougandaise (UPDF) à  Kotongo, localité frontalière de l'Ouganda.

Teddy Kataliko a sollicité que le gouvernement congolais puisse s’impliquer dans ces enquêtes, afin de tirer au clair l’implication de l’armée ougandaise aux côtés des ADF dans la situation de Beni :

«Nous demandons une enquête conjointe avec la CIRGL. Nous estimons qu’il est temps que le gouvernement congolais clarifie cette 14è incursion que la société civile a toujours dénoncé. Qu’il donne un rapport cohérent et ad hoc pour démontrer à la face du monde et à la communauté internationale, l’implication de l’Ouganda […] dans les massacres de Beni».

Le président de la société civile de Beni a également accusé l’armée ougandaise de ravitailler les groupes armés dans la localité de Mwalika, notamment dans la chefferie de Bashu et une partie du secteur de Beni-Mbau et la collectivité de Watalingwa.

La même source a, par ailleurs, remercié la population locale, qui a pu «collaborer avec les FARDC en dénonçant pour la énième fois», l’incursion de l’armée ougandaise sur le sol congolais, en passant par les massifs de Rwenzori à partir du groupement de Basungura.

Au moins neuf personnes ont été tuées mardi 5 juillet  par des présumés rebelles ADF dans les localités de Tenambo, Nzanza et Mamiki, dans la cité d’Oicha, à 30 Km de la ville de Beni (Nord-Kivu). Le vendredi 8 mai dernier, sept autres personnes avaient également au quartier Matembo, commune de Mulekera (Beni). Ce nouveau massacre portait à plus de 300, le nombre de civils tués en cinq mois dans cette partie du Nord-Kivu, selon la société civile.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (113)
Ebola (54)
Ceni (50)
FARDC (47)
Kinshasa (39)
Beni (37)
Monusco (29)
Caf (28)
Vclub (26)
Mazembe (25)
Linafoot (25)
UDPS (25)
Santé (22)
Yumbi (21)
FCC (19)