Nord-Kivu: les habitants de Nyanzale regagnent timidement leurs habitations

A coté de leur maison d'habitation, les membres d'une même famille suivent le passage du cortège du gouverneur du Nord-kivu, lors de sa première visite officielle à Rutshuru après le conflit Ph John Bompengo/ Radio Okapi

La population de Nyanzale dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) regagne progressivement son village depuis mardi 12 juillet. Cette localité était jusqu’au week-end dernier, le théâtre d’affrontements entre combattants des groupes armés rivaux.

Environ vingt des trente mille habitants de Nyanzale ont dû abandonner, lundi, cette localité. Ils fuyaient l’avancée des combattants de Nduma Defense Of Congo Renové, NDC-R, du chef de guerre Guidon.

Après ces troubles, les FARDC ont renforcé leur présence dans la zone. Au moins quatre convois de véhicules militaires devraient arriver à Nyanzale, pour appuyer d’autres soldats sur place, afin de contrer la menace des groupes armés, a indiqué le fonctionnaire délégué du gouverneur sur place.

L’administrateur du territoire de Rutshuru, Justin Mukanya, précise que quelques habitants de Nyanzale, rassurés par l’arrivée imminente des militaires réguliers, ont commencé à regagner leur milieu.

Entre-temps, cette situation d’insécurité dans cette région a paralysé les activités économiques à Nyanzale. Les prix de certains produits ont grimpé depuis dimanche dernier.

Un sachet du sel qui se vendait à 250 francs congolais (0,25 USD) se vend actuellement à 500 FC (0,5 USD), soit le double du prix d’avant les hostilités. De même, le savon de lessive est passé de 500 à 1000 FC (1 USD), indiquent des sources locales.

Traquer les groupes armés

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, confirme le déploiement des FARDC dans la région de Nyanzale et Kikuku. Il indique que les militaires auront pour mission de traquer, sans exception, tous les groupes armés, responsables des affrontements ayant occasionné cette situation d’insécurité dans cette partie de la chefferie de Bwito.

«Il y a déjà des éléments des forces armées qui sont en route pour appuyer les forces qui y sont [déjà], pour devoir nettoyer la zone de ces groupuscules, NDC, Maï-Maï et tout autre groupe armé qui n’est pas légalement autorisé à détenir les armes», assure-t-il.

Julien Paluku annonce également une mission gouvernement provincial-FARDC à Nyanzale et Kikuku pour comprendre la crise et trouver des solutions durables.

«Nous nous rendons de plus en plus compte que la chefferie de Bwito note quelques situations très alarmantes. C’est la raison pour laquelle, dans une réunion ce matin avec le commandant des opérations Sokola 2, nous avons estimé qu’il faut vraiment une descente sur le terrain», annonce le gouverneur.

Julien Paluku invite la population locale à faire confiance aux FARDC et au gouvernement provincial pour leur sécurité:

«Nous menons des actions pour protéger la population congolaise, de quelque couleur que ce soit. Et nous assurons, toute la population du Nord-Kivu, toutes les communautés, qu’elles ont la protection du gouvernement provincial. Les unités des forces armées vont là-bas pour sécuriser les populations congolaises. Nous assurons toutes les populations, de Rutshuru, de Nyanzale, de Kikuku et environs, que le gouvernement provincial avec les FARDC sont en train de définir des stratégies durables pour assurer la sécurité à tous
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner