Le Front citoyen lance une campagne pour vulgariser des articles de la constitution

Constitution de la RDC, juin 2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Front citoyen a lancé vendredi 15 juillet une campagne pour vulgariser les articles 69, 70, 73 et 220 de la Constitution dans la ville de Lubumbashi (Haut Katanga).

Selon Timothée Mbuya, porte-parole de cette plateforme qui regroupe des dirigeants de l’opposition et des membres de la société civile, cette campagne sera menée dans plusieurs lieux publics de la ville.

Il indique que le but de la campagne est d’expliquer le bien-fondé du respect de la constitution en RDC.

Timothée Mbuya explique que les articles 69, 70, 73 et 220 de la constitution seront traduits dans les langues parlées dans cette province puis imprimés sur papier.

« Nous allons ensuite mettre en place des groupes de sensibilisateurs qui vont passer dans plusieurs milieux notamment les écoles, les églises, les marchés, les lieux publics pour distribuer ces papiers », poursuit-il.

Timothée Mbuya souhaite que la population s’approprie le processus électoral.

« La population doit non seulement connaître ces différentes dispositions légales mais aussi s’approprier le processus électoral. Le processus électoral n’appartient pas aux hommes politiques mais plutôt à la population », soutient le porte-parole du Front citoyen.

Article 69 de la constitution:

« Le président de la République est le chef de l’Etat. Il représente la nation et il est le symbole de l’unité nationale.

Il veille au respect de la constitution.

Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et des institutions ainsi que la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire, de la souveraineté nationale et du respect des traités et accords internationaux. »

Article 70:

« Le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois.

 A la fin de son mandat, le président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau président élu. »

Article 73:

« Le scrutin pour l’élection du président de la République est convoqué par la commission électorale nationale indépendante quatre-vingt-dix jours avant l’expiration du mandat du président en exercice. »

Article 220:

« La forme républicaine de l’Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du gouvernement, le nombre et la durée des mandats du président de la République, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical, ne peuvent faire l’objet d’aucune révision constitutionnelle.

Est formellement interdite toute révision constitutionnelle ayant pour objet ou pour effet de réduire les droits et libertés de la personne ou de réduire les prérogatives des provinces et des entités territoriales décentralisées. »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner