RDC: des autorités traditionnelles réclament leur participation au dialogue

Des chefs coutumiers le 2/06/2015 lors des consultations par le Président Joseph Kabila dans son bureau officiel au palais de la nation à Kinshasa en préparation du dialogue avec les forces vives de la RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Alliance nationale des autorités traditionnelles du Congo (ANATC) réclame le quota de 30% au dialogue politique qui pointe à l’horizon.
 
Le secrétaire général de cette structure, Paka Ban Silel l’a dit, vendredi 22 juillet, à Radio Okapi :
 
«Nous cherchons le quota du pouvoir coutumier. Lorsqu’il y avait la Conférence nationale souveraine (CNS), les chefs coutumiers avaient un quota de 30%. Nous tenons à sauver notre peuple qui souffre. Nous nous disons qu’il faut corriger l’erreur».
 
Paka Ban Silel a exprimé la volonté de sa plate-forme à travailler pour la cohésion nationale.

Comme chef de terre, ils [chefs traditionnels] affirment être prêts à fédérer  la majorité, l’opposition et la société civile.
 
Le secrétaire général de l’ANATC s’est étonné que les acteurs politiques actuels ne tiennent pas compte du pouvoir coutumier à chaque fois qu’ils cherchent des solutions à la crise politique.

«Nous venons rappeler nos enfants à l’ordre. Qu’ils tiennent compte des gens qu’ils ont trouvés ici. Ils ne doivent pas continuer à confisquer le pouvoir des ancêtres et quand vous confisquez, vous n’allez récolter ce que vous aurez produit », a-t-il poursuivi.
 
Paka Ban Silel a par ailleurs signalé que la RDC est confrontée aux difficultés suite à l’ignorance du pouvoir coutumier.
 
La tenue de ce dialogue continue de diviser l’opposition politique congolaise. Les uns soutiennent la tenue de ce forum sous le format de l’Accord cadre d’Addis-Abeba et la Résolution 2277 du Conseil de sécurité de l’ONU. Les autres boycottent ce dialogue et soupçonnent le chef de l’Etat de préparer le glissement de son mandat qui s’achève en décembre prochain. Ce que les membres de la majorité qualifient de procès d’intention.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner