Pas de session extraordinaire pour les assemblées provinciales issues de la Province Orientale

Le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur et Sécurité, Evariste Boshab. Radio Okapi/Ph. Innocent Olenga Lumbahee

Le ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab, a annoncé dans une lettre datée du 4 août que les sessions extraordinaires des assemblées provinciales du Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri et Tshopo n’auraient pas lieu. Ces sessions devaient être convoquées pour investir les gouvernements de ces nouvelles provinces issues du démembrement de la Province Orientale.

«La situation financière actuelle ne permet pas l’organisation et la tenue des sessions extraordinaires de vos assemblées respectives», écrit Evariste Boshab dans sa lettre adressée aux présidents de ces organes législatifs.

Le ministre leur demande d’attendre les sessions ordinaires pour organiser l’investiture des gouvernements provinciaux.

«La multiplication des sessions n’est plus possible en raison de la modicité des ressources disponibles », explique M. Boshab.

«Ingérence»

De son côté, le député de l’Ituri, Pierre Claver Bedidjo, désapprouve la décision du ministre de l’Intérieur.

Dénonçant «une ingérence » du ministre, Pierre Claver Bedidjo estime que cette décision va retarder davantage l’investiture du gouvernement provincial de sa province:

« Le vice-premier ministre n’a pas d’injonction à donner aux provinces par rapport à cette matière. Le problème des finances, ce n’est pas le vice-premier ministre et ministre  de l’Intérieur qui va venir en parler ici en province. Je pense que la province doit prendre les dispositions pour voir la manière dont elle doit supporter la charge d’une session extraordinaire.»

La société civile de l’Ituri désapprouve également la décision d’Evariste Boshab. «Nous attendons que le gouvernement [provincial, NDLR] se mettre au travail. Cette lettre-là vient retarder l’effectivité de ce gouvernement. Pour nous de l’Ituri, cette lettre est mal venue», affirme le président de cette structure, Me Jean Bosco Lalo.

Interrogé à ce sujet, Joseph Udaga, président de l’assemblée provinciale de l’Ituri, affirme n’avoir pas encore reçu la lettre du ministre de l’Intérieur.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner